Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

31 mars 2007 6 31 /03 /mars /2007 10:04
Vive le progrès !

Grâce à lui, de plus en plus, les aspirants misanthropes comme moi peuvent repousser leurs limites. Jusqu'ici, j'allais faire mes courses le plus rarement possible, mon walkman sur les oreilles, subissant les sourires gênés des caissières quand une vieille passait dix minutes à chercher sa monnaie dans son sac à main, je me forçais à lâcher un "b'jour" renfrogné à l'arrivée de mes Prince de Lu et de mon saucisson au bout du tapis roulant, et un "m'ci" quand elle me rendait ma carte bleue.

A la limite de l'insoutenable, quoi.

Heureusement, les dirigeants des Casinos ont pensé à nous et installé des caisses automatiques que t'as même pas besoin d'enlever tes écouteurs pour les utiliser. Juste tu passes tes code-barres devant le scanner, ça fait BIIP, tu le poses à côté, tu enchaînes, tu payes, t'emballes et tu te casses.

Et là, j'apprends que même la politique entre dans l'ère de la modernité !

Voui, avec la machine à voter.

Bon, je dis pas que ça changera grand-chose au moment du vote, j'imagine qu'il y aura bien quelqu'un pour vérifier qui tu es et tout, mais au moment du dépouillement, c'est autre chose : j'ai vaguement commencé à m'intéresser à la politique en sixième, quand un pote m'a entraîné pour aller assister au dépouillement des votes à la mairie de Montigny-lès-Cormeilles (ouais, chez Robert Hue), là où on habitait.
Et là, tout jeune et frétillant bambin binoclard que j'étais, stupide et ignorant de la cool-attitude (la misanthropie, donc), j'avais bien aimé. C'était rigolo tout ce monde qui se concentrait sur ses petits bouts de papier, qui annonçait ses votes d'un air plus ou moins triomphant, la tension palpable qui imprégnait l'atmosphère et les aisselles des militants crispés...
Puis y'avait les ptites blagounettes, les gens qui votaient Jeanne d'Arc, ou, comme mon papy me le racontait, celui qui mettait une tranche de saucisson enveloppée de papier alu dans l'enveloppe, ce qui permettait aux dépouilleurs d'organiser des paris sur celui qui tomberait dessus...

Le genre de truc qui pouvait détourner l'innocent que j'étais de la Voie, quoi. Mais ouf, grâce à une société privée, on a maintenant cette machine qui élimine dans l'oeuf les vélléités de participer à un tout petit vague niveau à la vie politique de chez soi.

Je peux souffler.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Frenchmat 31/03/2007 12:18

Ouais, et il y a les progrès de l'internetitude. T'as juste à ouvrir la fenêtre... d'internet explorer pour explorer les rayons virtuelles et acheter tous les produits de tes rêves plus ou moins fous.L'avantage c'est que tu n'as pas de risque d'accident de caddies et que tu ne croises pas une foule d'inconnus (l'humain est (t)erreur).Bon d'accord, y a quand même un livreur qui apporte les achats à domicile, mais ça fait quand même du progrès.