Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 20:42

Et voilà.

Je suis seul. Seul comme les pierres.

Alone in the dark. Le courant est coupé. Je suis dans une grande maison vide, avec trois chats, comme une vieille fille. D'ailleurs, ce n'est pas notre seul point commun. Je suis vieux. C'est officiel. J'ai dépassé le quart de siècle, je suis sur la pente descendante, je prends des poses languissantes sur le canapé, la lampe frontale me glissant sur le nez et la sueur entre mes épaules grasses. Et je râle sur tous ces gens qui pensent à mon anniversaire alors même que je l'ai viré de facebook pour pouvoir râler sur tous ces gens qui ne pensent pas à mon anniversaire.

On est comme ça, quand on est vieux, incohérent. Gâteux. On mange du quatre-quarts vautré devant une télé éteinte. On va chercher du saucisson, pour se dire que la vie vaut quand même d'être vécue, même seul, dans le noir, sans internet, le jour de son anniversaire.

 

Enfin, n'allez pas croire que je ne l'ai pas fêté, hein ! J'ai soufflé une bougie, ce matin. Pour pouvoir mettre la photo sur mon blog. C'est misérable.

 

La voilà.

 

P1060967.JPG

 

Je suis vieux. Je n'aime pas ça. J'aime encore moins les encore plus vieux qui me disent que je suis jeune. Je ne suis pas jeune. Un jeune, ça sort le samedi soir, à Dakar, quand ses logeurs sont partis en vacances au Cap Vert, et moi, c'est bien la dernière chose dont j'ai envie, de sortir. Je ferais bien du tricot, mais je ne vois pas mes aiguilles. Je ne vois que l'écran de mon fidèle portable, et je ne sais pas combien de temps la batterie tiendra. Je ne sais pas combien de temps je tiendrai.

Ca sent le sapin.

 

26 ans, putain. Je suis plus proche des trente que des vingt. Et je suis là. A rien foutre. Comme toujours.

 

Enfin, si. Je fais une note de blog larmoyante. Après tout, ça faisait longtemps. Et c'était l'occasion ou jamais. Si on peut pas geindre quand on est seul le soir de son anniversaire, à des milliers de kilomètres des gens avec qui on serait bien sorti se pinter la goule dans un bar parisien, je sais pas quand on peut le faire, merde.

 

En plus, y'a des moustiques. Ils sont de retour. Et je ne les vois même pas. C'est encore pire.

 

Enfin. Il y a toujours des raisons de positiver. Chaque année nous rapproche de la fin, après tout.

 

 

Bon. Il est 20h12, je crois que je vais aller me coucher. Et bravo à Grnx et Lucie de s'être souvenues (comment vous avez fait ?).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Francis 06/05/2010 00:09



Ha mais je n'ai pas dit qu'il était de moi ! Relis bien, je parle de "souffler une bougie", c'est tout.


Mais merci pour elle :D



Tonton poilu 06/05/2010 00:08



Je suis afreusement vexé que tu prennes à ton compte le magnifique gâteau d'anniversaire que j'ai amoureusement préparé pour toi. Il est vrai que j'ai dû le faire petit car il n'y avait qu'une
bougie au fond du tiroir. Mais quand même. Je ne sais plus qui disait dans un livre apocryphe : "rends à César ce qui appartient à Jules".



Grnx 20/04/2010 22:22



Un Prince d'anniversaire ! Quel talent !


Pour répondre à ta question : ça s'appelle la mémoire, un truc dont on se servait avant Facebook



cousine 19/04/2010 13:23



je confirme on est vieux... au festoche ce weekend on s'est aperçu avec les copaing que l'on faisait maintenant parti de la seconde tranche d'âge...  bon prince d'anniversaire et prend soin
des chats sinon je dis à wade de pas te remettre l'electricité!!!



Donio 19/04/2010 10:51



On aime avoir un peu de retard pour fêter les anniversaires, on fêtera le tien quand tu rentreras.