Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 14:41
Attention, mesdames et messieurs, bientôt sur ce blog, un feuilleton tel que vous n'en avez jamais lu ! (sauf si on se connait déjà, peut-être)

Ecrit à quatre mains avec mon poteau Pierre, pendant un stage consacré à la visite des plages bretonnes et au concassage  mécanique d'Ulva lactuca pour moi, et des vacances tout seul chez lui pour lui, cette série a rebondissements a charmé nombre des malheureux à qui on envoyait nos élucubrations nées d'un cerveau malade nourri au saucisson lozérien et aux Prince de Lu (qui eurent droit à mes seuls remerciements sincères dans mon rapport de stage) et de son cerveau malade en règle générale pour lui.

D'abord écrit en quelques minutes en direct sur la messagerie, cette restitution d'un stage que nous aurions aimé faire s'est vu consacré plus de temps chaque jour, parce qu'on se faisait quand même un brin chier, hein.

Vous aurez donc bientôt vous aussi, internautes de tous les pays, le privilège de lire nos aventures, mêlant le débile, l'horrifique, l'érotique, la poésie scatophile, le sanglant, le science-fictionnesque hyper-référencé, et encore bien d'autres genres !

A bientôt donc, chers petits amis et amises !

Moi, là, faut que je retourne saccager mon jardin. Vive la tonte de la pelouse aux ciseaux de cuisine.
Repost 0
29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 17:27
Je vous ai déjà dit que j'était un anti-américaniste primaire ?
Non ?
Bon, ben je le suis. Ou en tous cas j'aime bien l'être. Ca marche aussi pour les anglais, hein. Ca fait partie du folklore français, quoi.

Alors quand je me sens anti-américain, j'aime bien trouver des vidéos comme celle-là.
Repost 0
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 19:04
On a retrouvé des photos de paparazzi, prises durant des vacances sur Tatooine où se sont rencontrés les couples Skywalker et Solo.


On peut observer ici les jeunes Luke et Leia Skywalker (au second plan), et Han Solo, en train de se faire taquiner par un Sarlacc à peine éclos.


(Aucun enfant n'a été trop maltraité pendant la prise de cette photo, quoi qu'ils en disent, puis de toute façon y'a prescription)

Repost 0
8 avril 2007 7 08 /04 /avril /2007 09:10
En ce doux dimanche de printemps, alors que les moucherons gazouillent joyeusement dans mon jardinet (Ni !), qu'éclosent les roses sur la terrasse et que copulent les pucerons dans le lilas (ou
 pas, étant donné leur capacité à la parthénogénèse, n'empêche qu'il va falloir que je trouve un insecticide), j'ai décidé de donner un coup de boost à mes statistiques.

J'ai en effet constaté que les blogs consacrés aux animes et mangas tenaient le haut du pavé qu'est la blogosphère (si tant est qu'un pavé peut être sphérique).

Je ne tiens pas à en savoir la raison, étant donnée la médiocrité de la production bridée face à nos géniales oeuvres européennes (Largo Winch, Atalante, CRS=Détresse...), mais bon, je me soumets à la loi du marché, hein (tant qu'on a pas une renommée internationale, on est rien, hein).

Donc voilà, mes chers petits amis, une vidéo du fabuleux girls band japonais, Mini Moni !

Des paroles qu'on devine empreintes d'une poésie profonde, en phase avec les grandes préoccupations d'une jeunesse concernée par les problèmes de société, un habillage musical de haute tenue, une chorégraphie fouillée élaborée par Kamel Ouali. Et un décor sponsorisé par Haribo.

Du tout bon, les enfants.
Repost 0
1 avril 2007 7 01 /04 /avril /2007 12:15
Aujourd'hui c'est dimanche, c'est le jour du seigneur.

Je peux donc légitimement faire ma feignasse et me fendre d'un truc court et allant droit au fait. Une vidéo, par exemple.

Donc, vidéo.

Et bon dimanche.
Repost 0
15 mars 2007 4 15 /03 /mars /2007 11:11

J’aime pas faire la cuisine.

Par contre, j’aime bien tout ce qui vient en amont de la cuisson.
J’aime bien éplucher, les patates, les carottes, les courgettes, les navets, mais pas trop les aubergines. Trop artificielles, les aubergines.

Je suis devenu un vrai pro de l’épluchage de patates, de carottes, de courgettes et de navets.

D’aubergines aussi, à mon corps défendant. On aime la ratatouille chez moi.

Puis j’aime encore mieux l’écossage. De petits pois et de fèves et de haricots blancs. Mais j’aime moins l’éfilage des haricots verts.

Ca date de ma prime enfance, quand j’aidais ma nounou marocaine à écosser les petits pois et les fèves, pour le plaisir de trouver des petits asticots dans les cosses. Je les gardais précieusement, dans des boîtes vides de Maxilase ™, le meilleur des sirops pour la toux, il est sucré et tout.

 

Plus récemment, j’ai découvert le pouvoir hypnotique du fouettage d’omelette. Je peux rester vingt minutes à battre une omelette, avec de la crème fraîche pour faire plaisir à mon coloc,et pas trop de sel, parce qu’il doit faire attention à osn hypertension. La crème fraîche, ça fait changer l’omelette de couleur, elle devient plus rose-orangée.

Puis on peut varier le mouvement de poignet, ça garde en forme pour le babyfoot. Je fais des exercices, je bats de gauche à droite, je change de prise sur ma fourchette, je bats de haut en bas au lieu de le faire en oblique. Si on le fait assez vite, ça fait se soulever la surface de la mixture dans des figures super jolies, mieux qu'un kaleidoscope. Je pourrais regarder ça pendant des heures.

 

Tout ces trucs, j’aime bien, ça vide la tête. Quand j’épluche, que j’écosse ou que je bats de l’omelette, je crois que je me rapproche du Nirvana.

Bouddha n'avait rien compris.


PS : oui, le titre est con, mais je trouvais que ça sonnait bien.


Repost 0
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 21:21
La journée de la femme est passée, je peux re-être misogyne sans complexe. Donc, voilà.

C'est rigolo les filles, des fois.

Surtout quand ça essaye pas de l'être, en fait. J'aime bien écouter les filles discuter, parce que elles parlent pas comme les garçons. Nous autres, on est sentimentaux, on cherche l'amour pur, le romantique, celui qui ne connaît pas le bout de salade coincé entre les dents, on cherche le "true love", celui qui unit Westley et la princesse Bouton d'Or dans Princess Bride, celui que rien ne viendra entraver, pas même un aristo fourbe à six doigts.

Nous autres, nous pouvons passer des heures à rêvasser de Roméo et Juliette, ou Tristan et Iseult, ou Nounours et Pimprenelle, les yeux perdus dans le vague, au bord de l'océan, en regardant le coucher de soleil, le vent fouettant nos cheveux fous...
Ou alors on parle de foot et de rugby, des trucs intéressants, quoi.

Pas les filles. Les filles, ça parle que de cochoncetés, quand on les écoute sans se faire remarquer (ou qu'on est trop insignifiant pour être remarqués). J'aime bien aussi, quand on me demande pas de participer (par exemple aux tests Biba).

Prenons un exemple que la demoiselle impliquée m'en voudra de citer : elle est avec un charmant jeune homme qui, heureusement, ne cherche pas à précipiter les choses, ce qui a un effet  bizarre : en même temps elle voudrait que ça accélère un bon coup, en même temps pas trop. Ce qui l'a conduite à cette phrase immortelle :

-On va pas passer directement de faire des bisous à pénétrer sa bite dans chez moi ! (sic. voui, sic)

Alors quand même, j'ai beau être un peu blindé côté histoires cochonnes par mes visionnages de Dirty Dancing, j'ai été choqué.
Au plus profond de ma petite âme simple et pure.

Je sais même plus où je voulais en venir. Voulais-je en venir quelque part, ailleurs que jusqu'à cette phrase ? Que si ça se trouve en fait elle est pas si drôle que ça ?
Ptet que je voulais vous dire d'aller cliquer à gauche, là, sur les liens, y'a sûrement des trucs plus
 intéressants que ça, allez hop hop !
Repost 0
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 22:54
Comme beaucoup d'entre vous (enfin, s'il y a des vous, quoi, mais c'est pour mon moral, accordez-moi ça chers lecteurs surtout si vous n'existez pas), je suis snob.
Dans notre milieu de snobs, il est de bon ton de mépriser toutes
ces niaiseries de variétés de M6 et Téheffun, mais par dessus tout l'Eurovision. Et y'a des gens qui dépensent des sous pour voter dans ces merdes ?! Inimaginable. Que les ploucs sont stupides quand même.

Et ben ce soir, à mon grand dam, à ma très grande honte, j'ai pas pu résister, j'ai voté.

A l'Eurovision
Oui.
Sans honte
...
Deux fois même.

Pour les Fatals Picards.

Parce que pour une fois, j'aurais bien aimé pas avoir honte d'être français en regardant cette émission de beaufs (forcé par les circonstances, hein, une coloc par exemple, ou des petits cousins qu'on va pas empêcher de regarder leur daube, hein, pauvres gosses, mais vraiment je serai contraint et forcé, contre mon gré)

Et je tape ça en direct et ils ont gagné !
Putain ! Juste là à l'instant !
J'y crois à peine !

C'est bon ! Enfin un groupe qui se prend pas au sérieux qui fera que je regarderai l'Eurovision sans avoir envie de me voiler la face !

Parce que les Fatals, quand même, c'est le groupe qui a chanté le plantage de Goldorak dans un platane, qui  ont fait un hymne à Vivendi, qui chante faux d'une manière totalement assumée et avec un certain talent (pas facile à chanter du tout, quand ma coloc s'y essaye, j'ai les poils des bras qui se dressent comme quand je mange des cornichons)...

C'est quand même quelque chose.
L'an dernier ils faisaient un concert gratuit à Langogne, en Lozère, et maintenant ils vont au pays du père Noël, pour être matés par 100 millions de téléspectateurs (d'après mon ami Julien Lepers).
Je sais pas si c'est bien en fait.

C'est le signe d'une certaine acceptation du public.
Merde.
Ca va devenir branché, d'écouter les Fatals ? Ils deviennent mainstream ? (je suis pas sûr que ce soit le bon mot, mais bon, ça fait classe ces ptits termes anglais, non ?)

Merde.

J'vais effacer leurs albums de mon disque dur, tiens.
J'ai des principes, quoi.
Repost 0
5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 20:59

Ayé.

Des mois durant, j’ai cultivé mon ego. Je l’ai arrosé à la source de la médiocrité générale de mon entourage, engraissé au terreau de mon génie, j’ai émondé le moindre germe de modestie qui pouvait entraver son développement harmonieux, je l’ai plus gavé d’hormones de croissance qu’un joueur de football américain, et il a prospéré, lentement mais sûrement. Jusqu’à cette soirée d’hier. Hier, j’ai gagné au Trivial Pursuit. Edition Genus.

Ouais. Grâce au Manitoba (celui de Jo et Zette, celui qui ne répond plus).

Ca a été le coup fatal. Le seuil critique a été atteint. Je me suis donc résolu à faire comme tous ceux pour qui le monde réel ne présente pas un espace suffisant pour héberger leurs chevilles.

J’ai décidé d’ouvrir un blog. Pour faire partager au monde entier mon génie, pour être enfin le chantre du bon goût, pour balancer mes phrases de vingt lignes que je comprends pas moi-même, pour polluer un peu plus le cyberespace avec des jeux de mots à deux balles (30 centimes d’euro).

 

Mais pas que.

Parce que si j’aime bien flatter mon amour-propre (ouais, je sais, heureusement que je suis là pour moi), j’aime aussi flatter celui des autres. Et que y’a plein de gens que j’admire. Que je vénère. Que je me prosterne à leurs pieds, en couvrant leurs chaussures de larmes et de morve, l'amour, ça marche comme le rhume des foins.

Je suis d’un naturel excessivement flagorneur, parce que j’admire rarement à moitié. Quand j’aime un auteur (de blog, de bouquin, de bédé, d’autre chose), c’est encore plus fort que ce que je ressens face à un saucisson lozérien de chez ma mamie (c'est dire).

Alors je vais mettre des liens tout partout sur les côtés, vers chez les gens que j’aime, même si je les connais pas, même si de toute façon tout le monde les connaît, parce que comme ça, ben si une personne vient chez moi, ben elle pourra aller chez eux et je serai content. J’ai l’âme d’un évangélisateur, ouais. Ca viendra petit à petit.

 

Ha puis aussi, ce blog est destiné à la promotion de la barbe sous toutes ses formes. Tant qu’à faire, hein.

Pourquoi ? Ben parce que ça fait viril. Non ?

Parce que ça fait beau. Non plus ?

 

Bon, j’avoue, ma revendication de mes poils n’est là que pour donner une légitimité au fait que j’ai pas envie de me raser. Et voilà pour aujourd’hui.

 

Repost 0