Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 16:42

24 décembre : c'est dans une ambiance quelque peu survoltée que j'assiste pour la première fois à la préparation du riz au poisson, plat typiquement sénégalais.

 

La première étape, que j'ai malencontreusement ratée, consiste à faire dessaler de la bonne morue salée (une bonne demi-morue) dans de l'eau, une matinée ou une nuit. Une fois bien dessalée, faites la cuire à l'eau dans une cocotte.

Parallèlement, faites cuire des oignons dans une poêle. Et d'autres dans une casserole. Et mettez des travers de porc à cuire au four, préparés selon une recette tenue secrète et que je ne peux donc pas vous révéler (mais vous pouvez choisir votre propre recette secrète). Faites cuire du riz gluant bien gluant et mettez le à refroidir dehors.

 

cuisiniere1bis

 

Débarassez-vous des éléments perturbateurs en leur faisant confectionner un bon jeune homme, recette qui nécessite essentiellement de tourner une cuillère pendant trois heures, debout à côté de la cuisinière, en fumant sa clope. (mais après, regardez comme ça a l'air bon, miam !)

 

  bonjeunehomme

 

Coupez des poivrons. Deux-trois doivent être coupés en demi-lamelles, un demi doit être conservé pour être coupés en tout petits dés, avec un bon couteau à légumes.

Décalottez un bon chorizou de Lisboa (c'est du chorizo mais en mangeable, directement importé des contrées sauvages de Lusitanie) puis coupez le en tranches pas trop épaisses, et gardez-en un petit bout que vous couperez entre tranches très fines.

 

chorizo

 

Ajoutez les poivrons et le chorizou de Lisboa en tranches pas trop fines aux oignons de la casserole.

 

cuisiniere2

 

Faites monter deux blancs en neige en prenant une pose sexy et ajoutez 200g de sucre.

 

oeufsneige

 

Coupez trois petits oignons verts en tout petits tronçons, et réservez les dans un bol.

 

table2

 

Préparez une purée pas trop liquide (vraiment pas liquide, quoi), ajoutez y plein de coriandre hachée et de la moutarde (une bonne grosse cuillérée).

 

table3

 

Faites cuire des patates coupées en morceaux pas trop gros dans de l'eau.

 

Une fois la morue cuite, enlevez la peau et les arêtes et commencez à l'émietter dans un saladier avant de réaliser qu'elle est trop chaude et trop salée, rebalancez la donc dans une casserole d'eau froide.

 

morue1

 

 

Dénoyautez un paquet d'olives et faites des petits cactus en pâte d'amande, tout en épépinant un quart de concombre et une demi-demi carotte que vous couperez en tout tout petits dés que vous rajouterez dans le bol aux oignons verts en tronçons..

 

table4

 

Ajoutez les patates en morceaux aux oignons revenus dans la poêle et mettez-y les olives, enlevez du feu.

 

Emiettez votre demi-morue pour de bon dans un saladier, le coeur content et plein d'espoir pour l'avenir.

Emiettez. Emiettez encore. Faites-vous la réflexion que l'émiettage de morue a ça de commun avec l'éradication des moustiques qu'on n'en voie pas le bout une fois qu'on a commencé. Continuez d'émietter, jusqu'à nourrir une haine tenace pour cette bestiole, jusqu'à vous réjouir de sa prochaine disparition, et remerciez le ciel d'être aidé par un guerrier taciturne et efficace puisque portugais.

 

morue3

 

Utilisez une partie de vos miettes de poisson (quelques poignées) pour les mélanger à la purée, avec quelques oeufs (selon l'Oracle, 500g de poisson pour 400 de patates et 6-7 oeu:fs). Assaisonnez selon votre goût (poivre, muscade, 5 baies, le sel n'est pas vraiment nécessaire)

 

morue2

 

Entre deux poignées, sortez vos travers de porc du four pour les enduire de miel et remettez les au four.

 

travers

 

Passez ensuite à la découpe d'une autre espèce menacée, en l'occurence le thon rouge.

Coupez le en tranches fines avec un bon couteau, et gardez-les.

 

Décorez le glaçage du gâteau avec vos trucs en pâte d'amande.

 

gateau

 

Allez chercher votre bon riz gluant qui a refroidi entre les moustiques et la litière à chat, et faites en des petites galettes avec des petites soucoupes que vous remplissez puis démoulez sur un plat en bois.

 

tieboudien1

 

Ajoutez par dessus les tranches de thon rouge et quelques-uns des petits légumes coupés finfinfin, et si vous n'avez pas assez de thon rouge, remplacez par du saumon ou les tranches de chorizou de Lisboa coupées finfinfin précédemment.

 

Ajoutez le reste de miettes de morue à la préparation de patates et d'olives.

Gardez ça de côté.

 

Faites chauffer de l'huile dans votre friteuse ou instrument équivalent, et servez à boire tout autour (Flag, Gazelle, Coca, ti'punch, Jenlain, Beaufort).

Revenez à la purée de patates, coriandre et miettes de morues, et confiez à une petite main le soin de façonner des beignets avec deux cuillères (un peu dans une cuillère, puis on racle un bord avec l'autre, petit coup de poignet et on recommence, il faut que ça se tienne bien, et que le beignet ait un peu une forme de banane à trois faces.

 

beignech1

 

Jetez les beignets dans l'huile en faisant bien attention aux projections.

 

beignech2

 

Il faut évitez que ça ne contamine la cocotte pleine de calamars au lait apporté par un autre cuistot. Mettez par ailleurs ses moules géantes et ses escargots au four, après en avoir retiré les travers de porc.

 

Prenez ce qui reste de riz gluant et déposez le sur une feuille d'algue séchée. Ajoutez par dessus d'autres petits légumes finfinfins et des bouts de poissons, et roulez à l'aide du petit tapis en lamelles de bois sur lequel vous aurez pris soin de poser l'algue même si j'ai oublié de préciser avant.

 

Cette préparation de riz au poisson est connue sous le nom de « tie boudin » (baptisé le serpent sénégalais par les journalistes de M6).

 

tieboudin

 

Saisissez-vous d'un bon couteau, et coupez ce boudin en morceaux pas trop larges. Faites une jolie présentation pour les entrées, et baffrez en picolant un ti'punch.

 

prince

 

 

Rajoutez un peu d'huile d'olive aux patates et miettes de poissons et olives, et servez couvert de tranches d'oeufs.

 

morue4.jpg

 

Puis profitez de vos sushis au thon, au saumon, au chorizo, de vos chèvres chauds, de vos pasteis de bacalhau, de vos travers de porc au miel, de vos makis, de vos magrets de canard, de vos escargots, de vos moules géantes, de votre bacalhau Gomes de Sa, de vos congolais, de vos brownies, vous pouvez boycotter le Christmas pudding, de votre tiramisu, de votre sorbet au melon et de votre Bolo de Natal, bien arrosés de pinard, parce que quand même, tout ça vaut le coup d'en choper une colique.

 

 

  chiottes

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sophie 05/01/2010 22:06


ça vaut pas les poires au caramel


Francis 03/01/2010 13:54


Oui.

(burp)


Barbara 03/01/2010 02:50


Festin de Noël?