Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 12:42

Comme la recette de poisson braisé de mon beau-frère Christian est ce qui m'apporte le plus de visiteurs sur ce blog, j'ai décidé de jouer la carte TF1 et de vous donner ce qui vous plaît, c'est à dire une nouvelle recette camerounaise. J'espère que vous êtes contents. Moi, oui, en tous cas.

Voici donc le déroulement de la recette, heure par heure, parce que là, j'ai la flemme de faire dans la littérature de haut vol, parce que bon, des fois, y'a des limites aux bornes, nom d'une pipe.

 

13h57. On va être nombreux à table, ma grande soeur m'enjoint donc de commencer à faire la bouffe pour ce soir, pendant qu'elle va à Paris visiter la Tour Eiffel et faire du shopping en famille.

Pour faire original, cette fois-ci, elle ne me demande pas d'éplucher et de couper des oignons, mais d'éplucher et de couper PLEIN d'oignons (8 oignons parce qu'ils sont petits). Pas en lamelles, mais pas finfinfin non plus.

 

 

14h30 : oignons finis, plus de zoeils, ils ont coulé dans les oignons.

 

14h35 : ma soeur m'appelle pour me dire qu'on ne sera pas nombreux, on sera TRES nombreux, et m'enjoint donc (elle aime m'enjoindre) d'aller chercher plus de viande à Casino.

 

15h00 : revenu d'aller acheter 2 kg de barbaque supplémentaires. On a trois kilos de rouelle de porc (jambon et épaule).

 

 

15h30 : une botte de persil coupé finfinfin, puis coupé encore plus fin, puis encore un peu plus, que ça fasse presque de la pâte. Christian (coucou Christian) coupe la viande en morceaux comme on veut.

 

 

16h00 : je rereviens du Casino, parce qu'il fallait acheter plus de persil pour le braisage, pis des cahouètes, des cajous et du boire. Christian a mis à revenir les oignons dans la marmite avec un peu d'huile, rajouté les morceaux de viande avec quelques feuilles de basilic, et salé. Puis on rajoute le persil.

 

 

On rajoute un peu d'eau au fond pour éviter que ça brûle (pas trop, parce que la viande en rendra), puis du poivre, et un petit peu de piment en poudre. (on, c'est toujours Christian), et qu'ça y va à feu moyen.

 

 

16h17 : je me remets à hacher le persil finfinfin, et encore un peu plus, pour plus tard.

 

17h00 : on arrête la cuisson du porc après une heure, il est bien cuit. Un petit thé pour le goûter s'impose, parce que c'est bien beau de couper du persil, et d'écouter gargouiller le cochon dans sa marmite, mais bon, ça remplit pas l'estomac, hein, quand même. On laisse la viande dans son jus et on se consacre à autre chose.

 

17h45 : Bon, on se met à préparer le barbeuque.

 

17h55 : troisième voyage à Casino, pour chercher des bières (c'est beau l'organisation). Je parviens à esquiver la corvée. En échange, j'épluche 1,5 kg de patates pour la purée maison du soir.

 

19h00 : on prépare le badigeon du porc : la botte de persil hachée finfinfin et encore un peu plus, un cube de bouillon, et de la huile toute bête jusqu'au dessus du persil. Les autres convives annoncent leur arrivée dans une heure avec trois kilos de viande en plus, le gigot de secours risque de ne pas servir.

 

 

19h20 : les aptitudes d'un mitron sont multiples. Nouvelle mission : décoller une étiquette de Pinot Blanc d'Alsace pour faire un rouleau à pâtisserie pour la tarte du soir.

 

? : tout le monde est là, on est 21, on picole, on discute, on tient compagnie au cuistot qui barbequioute, c'est pas compliqué, on peint la viande au pinceau avec la mixture de persil, huile et kub (et piment si vous aimez), et on retourne, et on repeint, jusqu'à ce que ce soit cuit, entretemps, on discute, on picole, on finit de faire la purée, on picole, on bouffe les cahouètes et les cajous, on picole, on retourne, ça finit par être cuit, burp.

 

 

Et on sert avec à côté la sauce dans laquelle a précuit la viande, et ça met du bonheur dans les yeux des enfants, et c'est bien l'essentiel.

 

 

Et putaing, c'était bon. Même ma tata qui mange presque jamais de viande et ne se ressert jamais de rien en a pris trois fois. Alors, hein.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ROSINE 15/10/2015 13:55

c'est très bon d'apprendre à cuisiner
je le ferai aussi un jour

Francis 15/11/2012 23:09


Mon book ? C'est un des secrets les mieux gardés de l'internet !

jeannot 12/11/2012 21:35


bah pour moi c´est plus que de la litterature haut vol...c´est...c´est un melange de gourmandise...de...style...de...c´est du porc avec des ailes...genre porc haut vol...c´est quoi ton book???
(face)

Ha ben ça 31/10/2009 19:22


manger


Oneiros 29/10/2009 01:54


Ah grand dieu que ça donne envie... (Je réserve ma place pour l'année prochaine, nom de dieu! Oui ça fait deux fois dieu mais ce n'est qu'une façon comme une autre de montrer mon enthousiasme)