Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 19:42

Camarades, camarades,

cela faisait trop longtemps que je n'avais pas écrit d'article putassier visant à faire remonter mes statistiques. De la part d'un traducteur publié de webcomics porno (achetez Oglaf, joli, pas cher, y'a du sexe), c'était parfaitement scandaleux.

 

Voici donc de quoi, je l'espère, me faire pardonner. (maman, papa, merci de ne pas lire, ce ne vous est pas destiné). Même si c'est juste un truc vite fait pour un site qui me prend du temps que je devrais consacrer à ce blog.

 

******

 

L'humanité, il faut bien le reconnaître, a une certaine tendance à foutre le boxon chez Mère Nature. C'est un peu déprimant, je trouve. On ne sait répondre à nos besoins qu'en déforestant, polluant, exterminant, j'en passe et des pires. Même le plus innocent de nos loisirs, à savoir le sexe, est à l'origine d'une part des pires industries qui soient : celle de la contraception.

 

Attention : je ne suis pas contre la contraception, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. La contraception nous évite une surpopulation encore pire que celle que l'on connaît, et qui aurait elle-même un impact plutôt négatif.

 

Cependant, dans sa forme actuelle, la contraception est dégueulasse : l'industrie du latex nécessaire à la fabrication de capotes détruit des forêts primaires absolument irremplaçables, qui abritent une biodiversité inimaginable et dont nous n'aurons jamais la moindre idée. C'est suffisant pour me faire pleurer. Mais il y a plus glauque encore : la pilule contraceptive, qui a eu l'effet infiniment louable de libérer la femme, ce qui est une bonne chose dans l'ensemble, a un effet pervers : ces hormones de synthèse introduites dans le système féminin n'y sont pas détruites, et se voient relâchées quotidiennement dans les millions de litres d'urine produits par les femmes libérées, puis, après un éventuel passage dans une usine de traitement des eaux usées qui n'y peuvent rien, se retrouvent dans les eaux de surface. Les rivières et les lacs. Là où vivent des poissons. Qui n'ont pas particulièrement envie d'être libérés, pour autant qu'on sache, mais qui subissent quand même l'effet des hormones sexuelles : on se retrouve avec des poissons mâles féminisés, aux testicules atrophiées, et aux capacités reproductrices sabotées.

 

C'est triste, et c'est grave.

 

Face à ces drames de la contraception, on ne saurait rester les bras croisés, mais que faire ? La supprimer totalement serait un pas en arrière dont personne ne voudrait. La conserver sous la forme actuelle serait criminel.

 

La réponse s'impose donc d'elle-même : à défaut de supprimer la contraception, il faut en changer la forme.

Certains extrémistes prôneront l'abstinence. Nous pouvons, la conscience tranquille, les pointer du doigt en huant. Ça n'a jamais marché.

 

Non, il me semble que s'il est une forme de contraception susceptible de n'avoir aucun impact écologique majeur, ni de créer une société de frustrés, c'est bien le sexe oral et la sodomie.

Il est maintenant temps de prendre le taureau par les cornes et de l'enseigner dans tous les collèges et centres de planning familial. On ne sauvera peut-être pas les forêts, mais il reste un espoir pour les poissons.

 

Je voudrais conclure avec cet ancien limerick nantais :

 

There was a girl from Connecticut

Whose new year resolution was to always do it in the butt

She did so well that by the end of August

She had saved a dwindling population of halibut

 

Merci de votre attention.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Francis 27/05/2013 22:37


Je reste sur ma position (ahum).


La vasectomie est trop définitive, on peut toujours se faire tester pour les MST, le cuivre est une matière première qui se raréfie.

Nico 27/05/2013 14:58


Nan parce que sinon, si on oublie les MST, un bon ligaturage ou une vasectomie à l'ancienne, y a que ça de vrai !

Nico 27/05/2013 14:57


Ah oui mais et le problème des MST hein ? On y pense, aux MST ?
Et puis faut prévenir, aussi, pour les messieurs : sexe oral AVANT sodomie. Parce que sinon, bonjour l'haleine !

noémie 12/01/2013 21:25


et le DIU au cuivre, bordel, c'est fait pour les chiennes ?