Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 19:42
Coucou les cocos !
Je continuais à pas avoir d'idées pour vous faire une note de blog, quand je me suis dit "hey, un blog, ça sert à se présenter comment qu'on est trop cool et j'ai une fiche de présentation sur un autre site qui dit déjà comment je suis trop cool, j'ai qu'à la mettre ici en censurant les trucs qu'il faut pas qu'ils se sachent par les étrangers !", du coup, j'ai fait ça. En fait, je l'avais déjà fait, mais je suis sûr que vous avez oublié.
Il faut savoir que sur ce site, j'ai le privilège d'avoir le droit de mettre une photo de moi en gris, et c'est la super classe, que j'ai des gens que je connais pas qui me félicitent et veulent me payer des bières quand on se verra alors qu'on se verra pas. C'est pour ça que j'en parle un peu.

Donc, voilà ma fiche :

Francis
 

42 ans Ankh Morpork

Coucou !

Tu veux bien être mon ami ?
J'aimerais bien que tu m'aimes, tu sais. Que tu me chantes des chansons en dansant autour d'un feu, et moi je taperais dans mes mains en riant aux éclats. On mangerait des chamallows en se remplissant les joues, et on irait dormir sous les étoiles en rêvant à tout ce futur de belle amitié qui se déroulerait devant nous. Le matin, on se ferait la bise sur la joue, avant d'aller tremper nos croissants dans un bol de chocolat.
Ce serait bien.

Mais ce n'est pas comme ça que ça fonctionne. Tu n'es pas mon ami, et je ne suis pas le tien. Nous ne mangeons pas de croissants ensemble le matin tellement qu'on est amis. Nous ne nous lisons pas à voix haute des extraits des chroniques de Vialatte.

Je ne t'en veux pas pour autant. Je suis pas comme ça. Je suis autrement. Je n'aime pas tremper mes croissants dans le chocolat le matin. Je préfère manger des Frosties secs devant les dessins animés du matin, tout seul. En écoutant ronronner les radiateurs et glouglouter le congélateur. Clong-clong, glou-glou, miam-miam sont les bruits du joli matin. Mais je ne connais plus bien les matins. Je me lève tard, parce que je suis une feignasse d'étudiant. Hé oui. C'est la vie. C'est ma vie. Ne me plains pas, ce n'est pas la peine. Mais si tu veux, je peux te donner plein de gens à plaindre. J'en connais des vrais.

Par contre, je te demanderai de ne pas prier pour eux. Ca me paraît trop désespéré, et je ne veux pas penser comme ça aux gens que je plains. Sauf s'ils ont des problèmes de chaudière. C'est dur, les chaudières, quand elles te laissent en rade. Il vaut mieux perdre un amour qu'une chaudière, ça coûte moins cher. Par contre, quand on perd une chaudière, il est bon de trouver l'amour pour réchauffer les draps. Reste l'inconvénient que si on n'a pas de chaudière mais l'amour, et qu'on se sert de l'amour pour compenser l'absence de chaudière, ça finit par se sentir olfactivement, et on ne peut pas se laver, parce que pas d'eau chaude à cause de pas de chaudière.

Décidément, mieux vaut une bonne chaudière qu'un amour charnel et sauvage. Sans parler d'un amour chaste et sage.

Mais si vous êtes venu ici, j'imagine que c'est à cause de mon teint gris. Si, si, ne niez pas. On m'a dit que ça faisait frétiller les filles du frifri et les garçons du pipi.

Si c'est vrai, c'est un peu dégoûtant. En même temps, j'ai constaté que la plupart des gens étaient dégoûtants, à n'écouter que leurs hormones. Berk.

Berk berk berk.

Je préfère encore nager au milieu des algues brunes bretonnes, qui essayent de t'attraper les pieds pour te tirer au fond que de penser à ces choses dégoûtantes. Souvent, c'est des Fucus vesiculosus, mais y'a aussi un peu de spiralis. Des fois de l'ascophyllum, aussi. J'aime bien les algues, en fait. Et la vase. J'aime bien m'enfoncer les pieds dans la vase molle et froide.

J'aime bien vider des poissons, aussi. Le plus gros poisson que j'ai vidé, c'était un marsouin. C'était rigolo.

Mais je parle, je parle, et je m'éloigne de ce qui t'intéresse. Donc, en ce qui concerne la [censuré pour votre sécurité], si tu as des questions, n'hésite pas une seconde et pose-les à mes sous-fifres [censuré pour votre sécurité], [censuré pour votre sécurité], [censuré pour votre sécurité], [censuré pour votre sécurité], [censuré pour votre sécurité], ou [censuré pour votre sécurité]. Un jour, j'aurais le courage de mettre des liens propres, mais pas de suite.
Ils te diront tout ce que tu veux savoir, et même plus.

Et si tu as des propositions déshonnêtes à me faire, tu peux m'envoyer un message auquel je répondrai si il est bien orthographié, et que j'ai envie. J'ai pas toujours envie.

Bientôt, plus de supers infos sur cette fiche. Mais pas de suite.

Ha, maintenant, tiens.
Puisque que cette larve râle, mais que je l'aime bien quand même, je rappelle l'existence du fan-club des articles d'owenmeany.
Y'avait un slogan en majuscules et une liste de noms prestigieux, mais j'ai oublié.
N'empêche que ses articles sont bien, surtout quand il y a du cul dedans.

...

Tu reviens sur cette fiche ? Alors que tu l'as déjà lue ?
C'est bien gentil. Ca me touche beaucoup, au sens non sexuel du terme, ne te méprends pas. C'est rigolo, j'arrivais à mé de méprends, j'allais dire mérou.
Ne te mérou pas.
Ca ne veut rien dire. Heureusement que je me suis repris. En tous cas, ça veut bien dire que le poisson occupe toujours une place dans mon coeur. Plus que ce que je pensais, et pour autant qu'il y ait autre chose qui occupe mon coeur que des ventricules, des oreillettes et du sang. Et que ça fait des systoles, et que ça enchaîne les diastoles. J'aime bien quand on est scientifiquement précis en biologie. Parce que j'aime bien la biologie. C'est pour ça que j'en ai fait, et pas pour faire comme ma grande soeur et mon papa. Mais au final, on a le même diplôme. Sauf que ma soeur est partie au Cameroun se marier, et que mon papa est devenu agent secret. Mais il faut pas le dire. Même mon petit frère et ma petite soeur le savent pas, et ils organisent les manifs dans leurs universités, et ils essayent de polluer l'esprit des gens avec de la propagande gauchiste. Au risque de coûter son travail à mon papa. Mais ils savent pas.

Ha, puis sinon, parce que vous êtes nombreux à le demander avec de l'envie qui suinte de mon écran : la maison en galerie, oui, c'est chez moi. Quand je suis en vacances. Et chez mon père, mes deux soeurs, mon frère, quatre de mes tantes, un de mes oncles et cinq cousins. Et encore plus ma grand-mère et mon grand-père. Les vaches et les moutons du voisin s'y sentent bien, aussi. Puis des faisans, souvent.
Oui, on est des bourgeois. On fait avec. Pour compenser, on fait du poulet boucané, qu'on fait cuire pendant des heures et des heures, on invite les voisins, et on mange.

Mais le mieux, c'est quand on se prépare un petit apéro avec des tartines de pâté et plein de trucs, et de la caïpirinha, et qu'on va boire sur la plage qui est au bout du chemin qui passe devant la maison, et qu'on mange alors que les touristes passent avec la jalousie qui se lit dans leurs yeux. J'aime bien.


Ha, et tiens, parce que j'aime pas gâcher, et que je sais que d'autres personnes se posent la même question que cette charmante demoiselle, je vous livre par copié/collé le secret de comment je suis devenu  [censuré pour votre sécurité].


Je peux te demander comment tu as fait pour devenir  [censuré pour votre sécurité] ?

 

==============================

Tu peux me le demander, mon enfant.

=============================

Monsieur, comment t'as fait pour avoir cette jolie couleur grise?

 

==============================

Et bien, c'est une longue histoire. Tout petit déjà, je manifestais une certaine tendance pour le commandement, par exemple, quand on a fait un film qui s'appelait la Princesse et le facteur, je jouais le chef des indiens, parce que j'avais un arc avec des flèches. Ce n'était pas un chef sioux, hein, c'était un indien amazonien, en kalimbé (je ne mettrais plus de kalimbé aujourd'hui, je n'ai plus les fesses de mes huit ans). Depuis, je n'ai pas cessé de faire mes preuves en ce domaine. En CE2, j'ai même dénoncé un de mes petits camarades à mon professeur, il s'appelait Yann et était un sale con, le camarade, pas le professeur, qui s'appelait M. Diamedo et était dans le genre néo-pétainiste branché. Par la suite, tout s'est enchaîné, et quand je suis entré dans mon école d'agronomie après avoir été 465ème au concours surtout grâce à mes talents en anglais, parce que je n'avais eu que 6 en français mais 17 et 19 en anglais qui avait le même coefficient, je suis devenu le gérant de la section pornographie de la BDthèque de l'école.
Un beau jour, j'ai été invité par un de mes amis sur [censuré pour votre sécurité], site auquel je n'ai rien compris et que j'ai vite abandonné. Puis, au bout de quelques mois, je suis revenu, parce que je passais beaucoup de temps à faire sécher des algues vertes dans une étuve (on allait les chercher au bord de l'eau, sur toutes les plages bretonnes, c'était bien), et j'ai découvert que c'était pas si nul que ça, alors j'ai commencé à participer, et, de fil en aiguille, je suis devenu [censuré pour votre sécurité].

En espérant que vous y trouverez votre compte, petit galopins !


===============================

Voilà. Maintenant vous aussi savez tout sur moi. Bande de petits veinards.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alban de Furstemberg-Panayiotis 09/04/2009 20:07

Je suis pas agent secret et si je perds mon boulot, ça sera la faute à la RGPP et pas aux cadenettes des bessons, pour rouscailler bigorne.

DALMAZZO 08/04/2009 17:26

Je me présente vite fait: Dans le film "la princesse et le facteur", j'étais le sous-chef des cow boys. Voilà.Tu veux bien être mon ami?Ah mince! J'ai pas tout compris!!!

cubik 08/04/2009 09:16

ah ben tiens, je me rends compte que je ne l'ai pas lu sur le site en questionici non plus d'ailleursen meme temps, j'ai lu juste la fin, alors je sais comment ca finit

Francis 08/04/2009 01:17

Merci bien mon grollum :)

Grollum 08/04/2009 00:01

Moi, j'ai pensé, quand j'ai lu ce que tu avais écrit, parceque je l'ai lu, je n'écris pas des commentaires sans lire les articles, j'ai pensé, disais-je avant cette digression, qui me fait penser d'ailleurs, que je ne l'ai lue que maitenant, alors que je l'ai pas vu sur ta fiche de  [censuré]. Bref, j'ai pensé, que j'aime bien ta manière d'écrire, à la fois traduisant ta pensée, ce qui fait beaucoup de "penser" dans la même phrase, et pourtant on est en période de crise, mieux vaudrait donc beaucoup dépenser, [tu peux reprendre ta respiration ici] et aussi ajoutant un côté joli et naïf à certaines phrases.Bref, BRAVO !!