Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 22:42

Je n'aime pas ma chaudière. Depuis le début de l'année, elle me fait chier. Depuis qu'elle s'est arrêtée, et que j'ai tenté sans succès de la rallumer, alors qu'il faisait six degrés dans le salon, et qu'elle a essayé de me péter à la gueule en faisant VROUF, parce que en appuyant sur le bouton, au lieu de laisser sortir un petit filet de gaz gentil, elle laissait sortir toute un fleuve qui faisait VROUF en menaçant de me cramer les sourcils. Du coup, j'ai dû aller dormir chez ma tante, parce qu'un petit radiateur électrique gros comme une boîte à chaussures, c'est limite pour chauffer 150 m². Puis bon, sans eau chaude, c'est pas top non plus pour se laver. Non que je tienne particulièrement à me laver, mais voilà, quoi.

Bon, après, ma tante est passée et a réussi à la rallumer sans qu'on ait besoin de faire appel à des plombiers. Pour un temps. Parce que finalement, elle se remettait sans arrêt en panne, cette salope de chaudière. Toutes les trois heures, au mieux. En fait, on s'en rendait compte quand les radiateurs étaient froids.

Qu'à cela ne tienne, on est allés rallumer régulièrement la chaudière. Même en allant pisser à six heures du mat, hop, babouches, et on ouvre la porte fermée à clé, on sort en faisant crisser les feuilles mortes pleines de neige, on ouvre la cave, on descend les escaliers, on constate que la pression dans le ballon est à zéro, on ouvre le robinet, on laisse monter la pression, on referme le robinet, on ouvre la chaudière, on appuie sur le bouton, on met une allumette parce que le piézo est niqué, ça fait un petit vrouf, on attend un peu, on pousse la languette, ça fait un gros VROUF, on referme la chaudière, on remonte les escaliers, on ferme la cave à clé, on retraverse la cour gelée, on referme la porte de la cuisine et on retourne se coucher.

Ca aura marché une bonne semaine, quand même. Une semaine à passer mon temps à descendre à la cave et à tâter les radiateurs, si on peut laisser la main dessus, la chaudière est éteinte.


Puis la chaudière refusera de se mettre en mode sécurité, et au lieu de s'arrêter quand la température est trop haute, elle continuera de chauffer. En faisant monter la pression dans le ballon. Qui se purgera dans un grand dégagement de vapeur, au moment même où je descendrai parce que les radiateurs sont bouillants et que ça commence à cogner dans les tuyaux. Quand on est pas habitué, ça fout la trouille, même si c'est pas forcément super grave. On aura juste eu l'air un peu con en appelant les pompiers. Enfin, ils l'ont pas dit, même pas sous-entendu, même pas fait la moindre remarque, ils sont bien nos pompiers.


Bref. On a appelé des chauffagistes, qui ont constaté que notre vase d'expansion était naze (plein de flotte au lieu de gaz) et que les pompes qui mettaient en mouvement la flotte dans les tuyaux jusqu'au deuxième étage aussi. Du coup, on les a remplacés. Ca douille.


Mais ça suffit pas, parce que cette connasse de chaudière continue a faire des siennes. Et à monter en température sans s'arrêter. D'ailleurs, elle prétend qu'il fait 20 dans son ventre. Alors que ça flambe comme en 33 à Berlin. Menteuse. Et comme elle prétend qu'il fait pas assez chaud, elle continue de chauffer, et je dois redescendre l'éteindre. Presque comme avant, quoi. Sauf que maintenant, au lieu de descendre pour l'allumer, je dois aussi descendre pour l'éteindre. Et purger le vase d'expansion quand elle passe dans le rouge. PSCHHHHHHH. Pas appelé les pompiers, cette fois.


Je hais cette chaudière.

Je crois que c'est réciproque.

Ce matin, je la rallume. Quarante minutes plus tard, je vérifie, la pression est montée un peu haut, je l'éteins. Cet après midi, je réitère. Ce soir, les chauffagistes repassent. Je la rallume une heure avant qu'ils passent, qu'ils voient ce qui cloche. Quand on est en bas, seule la veilleuse est allumée au lieu de tous les brûleurs, et la pression n'a pas bougé d'un iota, elle est parfaite. Tout va bien. Elle fonctionne. Elle se relance correctement quand on augmente la puissance, et se remet en veilleuse quand on la diminue. Parfait.

Une heure et demie plus tard, quand les chauffagistes sont repartis, je redescends. Elle flambe à fond et la pression a grimpé.


Cette salope de chaudière me hait.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

crevette 04/02/2009 18:38

VDM?

lernon 31/01/2009 22:06

salu a toi jaibien rigoler jai tomber dessus par assar cetai trop coul encore bravo pour ton histoire

Cécile 19/01/2009 11:27

pfffffffff si tu fais pas la difference entre un haut fournaux et l usine miko t'etonne pas  d'etre faché avec une chaudiere ( aucun rapport? ha?)

Francis 19/01/2009 10:57

chry >> C'est une révolution plombière ! Ils veulent prendre le contrôle de l'humanité !Mélina >> ouais, j'aurais dû, sans doute :DCécile >> J'ai toujours su que ton âme de haut-marnaise était noire comme les hauts fourneaux de Saint-Dizier.

Cécile 19/01/2009 09:51

surtout ne pas rire, juste compatir... ( hahhaa desolee)