Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 19:42

Faut-il faire des gros câlins à Bernard Werber, ou le brûler en place publique, tout en lardant son corps de clous de girofle et en lui faisant subir un écartèlement à la Scaramouche (1) ?


La question, ainsi posée, peut paraître grotesque. Il n'y a pas grand chose qui tendrait à nous faire renoncer à une bonne vieille exécution en place de grève, si ce n'est que la place est occupée par le marché du dimanche. C'est bien dommage, d'ailleurs, les exécutions publiques avaient bien des avantages, économiquement c'était que du bonus pour les vendeurs de saucisses dans un petit pain, de corde de pendu ou les locataires de balcon autour de la place, puis en plus, ça excitait la ribaude qui se laissait volontiers culbuter dans les arrières-cours, voire discrètement au milieu de la foule.


Malheureusement, la télé-réalité est passée par là, et les gens se sont mis à préférer les vocalises volaillères de minettes en jupette qu'on peut même pas monter dans sa chambrette, dominominette.


C'est un tort subi par la population, auquel il faut apporter la réponse appropriée : la restauration.

Et qui de mieux pour relancer cette bonne vieille tradition que Bernard Werber ?


En effet, il semble qu'il soit la victime idéale pour ce genre de petit exercice matinal : en ces périodes de fête où l'on se rappelle que le SDF est moins adapté que le caribou moyen à la vie au grand air, et qu'on les voit transhumer par centaines dans les couloirs du métro, n'est-il pas d'un esprit particulièrement pervers de se montrer souriant à pleines dents dans ces mêmes couloirs, proclamant à qui veut le voir « je suis chauve et je suis plus riche que vous parce que j'écris des livres alors que vous cherchez un vrai travail et que vous en trouvez pas » ?


Alors certes, vous pourrez me dire, ça vaut pour Marc Levy et Guillaume Musso, qui tous deux ne rechignent pas non plus à montrer leur vilain museau satisfait à l'échelle 4/1.


C'est pas faux, mais eux au moins ont la décence de ne pas être chauves et de ne pas prétendre faire de la philosophie, voire de la science-fiction, qui ne mérite pas ça nom d'une pipe en bois. Parce que j'en connais des profs de philo qui pleuraient de frustration d'entendre le nom du ptit Nanard quand ils demandaient à leurs élèves s'ils avaient lu de la philosophie. Et les profs, c'est sacré (sauf M. D., instituteur pétainiste qui traumatisa bon nombre d'élèves de CE2 à l'école André Chénier de Rabat au début des années 90), j'en ai trop dans la famille pour dire le contraire.


Est-ce suffisant pour vouloir lui faire subir les derniers outrages par un hippopotame enragé sur un lit de braises ?


Sans le moindre doute, car il n'y a en fin de compte rien de tel que le snobisme de l'élite pour se sentir vivre, et moi j'aime me sentir vivre, et Bébert est si manifestement peu l'élite qu'il ne peut que se prêter à tous les traitements que les gens de bon goût peuvent vouloir lui accorder.

De plus, il plaît aux ados. Et qui d'autre plaît aux ados ? Tokio Hotel, Michael Youn et Cauet.

La honte, quoi.


Enfin bon, si vous ne voulez pas le châtrer avec une mâchoire de renard trouvé dans la forêt, vous pouvez vous contenter de ne pas le lire.(2)


(1) Au lieu de tirer les bras d'un côté et les jambes de l'autre, on fait tirer les chevaux dans la même direction (en bloquant au niveau des hanches, bien sûr), sinon l'élasticité des membres et la résistance des nerfs empêche que ça marche. Pour plus de précisions, lisez donc Hautes Oeuvres de Simon Hache.

(2) Sinon, je vous pointerai du doigt en faisant « HA ! HA ! ». Au moins.
(3) Tiens, je me relis, et c'est aussi mauvais et décousu que du Marc Levy. Je devrais prendre contact avec un éditeur.(4)
(4) Ha ouais, je sais, j'ai oublié de mettre un (3) dans le texte. Pas grave.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lucie 15/12/2008 19:35

Oui, c'est vrai, si le monde et les gens étaient manichéens, on serait vachement plus heureux Qui a dit "des imbéciles heureux" ?

Francis 15/12/2008 19:25

Ouf, je ne passe jamais par cette station.(et sans doute qu'il est sympathique, le bougre. Et en plus, il vend. C'est honteux. Les gens riches devraient avoir la décence d'être pédants, insupportables et très de droite, qu'on puisse haïr en paix avec notre conscience)

Lucie 15/12/2008 14:38

il y a aussi le portrait de notre président bien aimé dans le métro : à la station "Assemblée nationale", dans une fresque censée résumer ce qu'est l'Assemblée nationale. Et moi qui croyais bêtement que l'AN c'était les députés et que les pouvoirs présidentiel et législatif étaient disjoints !Bref, ça me choque plus que le portrait de Werber. Beaucoup plus. D'autant que Werber, lui, est sympathique