Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 00:42

Bon, ben c'est fini le Salon Blogs et Livres. Je sais pas ce qu'en pensent ceux qui sont venus, quel que soit le côté des tables où ils se trouvaient, mais moi, j'ai trouvé ça chouette, et je dis pas ça que pour faire plaisir à Gima, heing. Non, mon avis est strictement personnel, comme le serait ma brosse à dents si j'en avais une, et objectif comme la BD de Tintin dont le titre finit par Lune.


Déjà, c'était bien parce qu'il m'a permis de revoir les mères Cécile et Mélina, pis cubik. C'est des gens que j'aime bien, même si ils ont refusé la partouze que je leur proposais gentiment pour des excuses bidons (j'ai mal à la tête, je suis mariée, j'ai pas le point de sauvegarde de mon procès sur DS, jamais sans mon chien et gnagnagna). Pour compenser, ils ont fait hoooo en découvrant le charmant dallage rose de ma salle de bain, et admis que l'horloge dorée sur la cheminée, avec une bonne femme assise sur un espèce de nautile qui fait de la corde à sauter avec son écharpe, elle flègue grave sa race (sauf cubik, mais il était trop occupé à manger mes Prince de Lu).


Puis ce salon m'a permis d'avoir des dédicaces, aussi. De gens que je connais un peu bien, comme Yoze, un peu quand même comme Garcitude ou Wandrille qu'il ne faut pas prononcer comme mandrill, mais aussi de totaux inconnus d'avant, comme Camille Pot ou Cochon. Et je regrette même pas.


Puis c'est pas tout, hein ! C'était blindé de belettes carossées comme des Aston Martin, mieux qu'en école de secrétariat ! Outre les précitées, je tiens à remercier tout particulièrement Jessica et Makuramis, dont j'ai honte de dire que mon portefeuille m'a empêché de leur demander une dédicace, mais qui sont venues nous voir quand nos âmes étaient en peine dans le salon de repos des auteurs, et qui illuminèrent (elles aussi) nos heures passées à tenter d'inciter les gens à boire l'Orangina gracieusement fourni par la mairie, dans des verres au choix blancs si on a confiance ou transparents pour être sûr que c'est bien de l'Orangina, et à garder des sacs et à indiquer la direction des toilettes (à gauche, puis à gauche, puis à gauche), mais aussi toutes les autres participantes.


En parlant de ça, je remercie aussi Chipolata et les charmantes libraires d'A Livr'Ouvert, même si elles m'ont forcé à trimballer une caisse enregistreuse de filles (avec des coccinelles dessus) dans tout Paris (c'est en tous cas l'impression qu'en retiennent mes épaules, mais c'est aussi la faute aux tables de la mairie), puis, en mon nom et celui de Wandrille, Sabrina (si, si, j'insiste, le spectacle en valait la peine).


Bon, je ne méprise pas les mecs, hein, faut pas croire, mais y'en avait quand même moins. Donc merci à M. Filaplomb des éditions Filaplomb, à Wandrille et Yoze que j'ai déjà cités, puis aux autres dont le nom m'échappe mais que je garde dans mon coeur (c'est comme quand on loupe un brochet, on y pense plus qu'à ceux qu'on a attrapés)(mais on aime quand même ceux qu'on a attrapés, hein).


Qu'est-ce qu'il y avait de bien, encore...

Ha oui, y'avait des conférences. Bon, j'ai pu assister qu'à celle de Wandrille, mais elle valait le coup. D'ailleurs, je vous laisse en juger par vous mêmes :





Bon, ben voilà, quoi.
Merci encore Gima !



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Francis 14/10/2008 22:52

Cochon >> voilà qui me réjouit le coeur. Le pardon et le végétarisme, parce que quand même c'est mieux pour la nature.Nicolas Ancion >> Merci à toi, et à une prochaine :)

Nicolas Ancion 14/10/2008 17:56

ah, là, oui, bravo pour la chill-out room, à l'abri de la foule, à l'ombre des gâteaux et des bonbons Haribo. J'ai peu signé ce samedi, mais j'ai doublé ma dose de sucre dans le sang ;-)A une prochaine et merci,Nicolas

Cochon 14/10/2008 11:26

J'accepte tes excuses (surtout si tu fais beaucoup de pub pour "Des Hamsters et des hommes").Cela dit je suis allée voir ton article sur le cochon, je pensais que c'était un poème que tu avais écrit spécialement pour moi, mais immense déception, le cochon se fait égorger à la fin (t'aurais pu éviter les détails du sang touillé...).Maintenant bizarrement je me sens l'âme d'une future végétarienne...

Francis 13/10/2008 20:58

Ni blogueuse ni ecrivain(e) >> ha bé c'est à corriger pour la prochaine édition :DCochon >> Oups, toutes mes confuses. Je m'en voudrais de laisser planer un doute sur ta féminité. Je peux mettre ton vrai nom, sinon, ou juste signaler qu'il est là, et que lire des Hamsters et des Hommes est un acte de civisme encore mieux que planter une éolienne dans son jardin ou manger un pigeon.Tiens, over-blog a l'air abattu par mon humour, le captcha anti-spam est pff. Ils ont bien raison.

Cochon 13/10/2008 20:12

Hum... Dis-moi Francis, tu comptes laisser les fautes d'othographe sur mon nom ? C'est juste pour savoir. Parce que je n'ai pas du tout des origines italiennes et je ne porte pas un prénom d'homme non plus...Donc si tu pouvais mettre "Cochon" à la place, ça serait cool !(si tu savais comme j'ai souffert pendant toute mon enfance à cause de mon nom, tu ne m'imposerais pas ce supplice visuel !);-)