Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 17:42

Tout ému que j'étais à la perte de mon bob chéri, j'ai impardonnablement oublié de raconter comment depuis la fin de l'été je ne dors plus seul.

Cet oubli est un tort. Je l'assume et me retire conséquemment de la vie politique.

 

Bref. Donc, je ne dors plus seul. Non, maintenant, je dors avec une arme sur ma table de chevet. Elle est belle, brillante, elle tient bien en main, elle est fatale, et d'une sophistication perverse et fascinante. C'est une raquette à moustiques, et c'est un formidable instrument de mort.

 

La raquette à moustiques, c'est un peu comme pas Gérard Darmon : une tapette géante. Une tapette à mouches géante, pas chère et électrique. A gâchette, pour pas gâcher les piles. T'appuies sur le bouton, tu fais un grand geste vers la bestiole, et gzzzz, dès qu'elle touche les fils tendus en travers du cadre, ça la grille comme une merguez. En faisant des étincelles jaunes.

 

Bon, faut reconnaître que ça marche mieux sur les moustiques que sur les mouches, qui sont plus costaudes : pour les moustiques, c'est la mort instantanée, et en plus ils sont super faciles à toucher, vus qu'ils sont lents comme des nageurs tétraplégiques. Les mouches, c'est plus compliqué, parce que d'une faut les toucher, et elles sont vachement plus rapides que les moustiques, mais en plus, elles prennent un choc, tombent par terre, puis se relèvent encore plus excitées, alors pour éviter ça, il faut leur donner le coup de grâce quand elles sont hors de combat, en les regrillant (re-gzzzz, re-étincelles).

 

En plus de débarrasser des sales bêtes, l'élimination elle-même produit une très agréable sensation de bien-être, comme quand on a fait un carreau à la pétanque. Ca permet de se rafistoler un peu l'amour-propre. Je suis peut-être un raté sans avenir (c'est un « je » générique, papa), mais au moins, moi les bestioles ailées et bourdonnantes me font pas chier.

 

D'ailleurs, elles font d'autant moins chier que l'outil semble être en lui-même un répulsif à bestioles : dès qu'on cherche à faire une démonstration, on a beau chercher dans tous les coins du plafond, pas un seul petit morceau de mouche ou de vermisseau. Elles comprennent, les bêtes, qu'elles sont condamnées. Et ça fait se sentir puissant, mais puissant... Ca évite d'avoir à battre sa femme, cet engin.


Bon, je dis pas qu'il y a pas d'inconvénient, hein. Le premier, comme d'habitude, c'est les autres, ceux qui te fauchent ton arme pour l'essayer sur toi. Puis le fait que ça donne quand même un peu l'air con, quand on est debout sur son lit, la raquette à la main, à scruter le plafond parce qu'on a entendu quelque chose faire bzzz dans la chambre, alors que quand on a pas de moyen de défense, on laisse couler (enfin, moi, je laisse couler en me disant, bah, advienne que pourra, si cette salope me pique, elle me pique).

 

 

Mais dans l'ensemble, c'est bien utile cet objet. Personnellement, j'ai décidé de me mettre à faire comme dans les films : à chaque victime, une encoche sur le manche de la raquette. Ou alors, je peux me garder une boîte à cadavres, comme Cécile me l'avait proposé. Une boîte pour les mouches, une boîte pour les moustiques, une boîte pour les guêpes. Parce qu'on en a offert une, de raquette, à ma tata, elle m'a dit que c'était super efficace quand tu te fais emmerder par des guêpes quand tu manges dehors.

 

Tenez, amis blogueurs et lecteurs, on pourrait tous s'en acheter et faire un concours de chasse, non ?

Puis une omelette, pour finir les restes.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

wawaa 21/09/2008 15:53

Pauv' bêtes !Je vais appeler Brigitte Bardot moi !

chry 20/09/2008 15:35

oui oui lundi tu auras le plaisir de me voir, mais seulement l'après midi....

Lelf 20/09/2008 12:47

Moi j'ai une autre solution à peu près aussi expéditive mais sans étincelles : attendre que la bête s'approche de l'oreille, puis se coller une grosse mandale.Le soucis c'est la probabilité de succès et la douleur qui s'ensuit...

Francis 20/09/2008 11:53

chry>> J'y ai pensé, ça me permettra peut-être de draguer les gonzesses à la fac (est-ce que je t'y revois la semaine prochaine ?)FrancisK>> Le problème des raquettes de tennis, c'est que les cordes sont trop écartées. Ne crois pas que j'ai pas essayé :DYoze>> A ce moment, je passerai au lance-flammes. Merde à la nature !Donio>> D'après ceux qui ont testé, celle-là tu la sens passer aussi (la raquette, hein, il ne faut pas sortir ce com de son contexte)Whitetown>> Malheureusement j'en ai pas. Et oui, c'est bien mon cochon qui fait gruik gruik en marchant et en agitant son petit groin.cubik>> (comment veux-tu qu'Aurore ne remarque rien, maintenant ?)

Whitetown 20/09/2008 11:18

Arrête moi si je me trompe mais s'agit il d'un petit cochon qui marche tout seul et qui fait gruik gruik gruik sur ton etagère?