Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 21:42

La vie est prodigue de cruels évènements, et celui-ci est le pire auquel j'ai eu à faire face ces dernières semaines.

 

J'ai perdu mon bob.

 

Ca fait mal. Tellement que je n'ai pas pu me résoudre à l'annoncer avant maintenant, j'avais les tripes trop nouées pour ça, une douleur m'étreignait la poitrine à la simple évocation mentale de sa disparition.

 

C'est d'autant plus dur que, juste avant de le perdre, je l'avais amoureusement customisé, j'avais acheté plein de beaux pin's à la brocante, en même temps que mon papa achetait un mortier en cuivre, ça fait que j'ai eu les pin's gratuits, j'étais si heureux !

Je les avais mis sur l'intérieur du bord, tout autour, puis j'avais replié le bord, et c'était beau.

 

Il y avait un pin's de l'école Marcel Pagnol, un de l'eau d'evian, un de la Journée Nationale des Animaux avec Tom de Tom et Jerry, un Blanche-Neige, un Coca Cola en chinois, un S.A Ricard, et un Max Roustan conseiller général. Tous ont disparu avec mon bob, par un beau jour d'août, alors qu'on était allés se baigner à Pied-de-Borne, village ardéchois paradisiaque quand la voiture parvient à remonter la côte. On s'était baignés, on avait fait des concours de bombe, des massages sous la cascade, on avait même trouvé des écrevisses.

 

Puis, au moment de partir, je cherche mon bob, je ne le trouve pas. Je me dis, c'est pas grave, j'ai dû le laisser dans la voiture, on rentre, je fouille le coffre, rien. Il n'est plus là. C'est là que reviennent tous les bons moments qu'on a passé ensemble, la manche à la dernière Blog Party, les journées entre amis au Champ de Mars, la chasse aux girolles quand il m'avait servi de sac, et là, je n'ai pu m'empêcher de pousser un hurlement de détresse dans la ville étouffée par les chaleurs lourdes de l'été langonais.

 

Mon bob, les mots me manquent pour dire combien tu as compté pour moi, j'emprunterai donc ceux de Kelly, jeune poétesse langonaise, qui grava ceci dans le marbre, ces mots qui trouvent dans mon coeur un écho douloureux.

 

 

Ho bob, I miss you so...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nico 02/01/2009 03:11

Salut je suis arrivé sur ce blog par hasard en tapant une recherche sur les poils (et oui, je suis un homme de 22 ans imberbe du visage argh), et je l'ai un peu parcouru...Quelle douleur ce doit être pour ton bob...et je te comprend, oh oui je te comprends.Sache qu'il m'est arrivé la même chose il y a 5 ans, mon bob chérie, je l'avais perdu, lui qui allait si bien avec la chevelure longue et légèrement grasse que j'avais (et euh....ok je l'ai encore).Mon bob d'adolescant qui faisaient enrager les professeurs et sourire les camarades (on m'a surnommé bobman).Et un jour, en revenant de cour de guitare, alors que j'avais juré l'avoir sur ma tête, il avait disparu...J'ai cherché partout, demandé autour de moi mais non, je devais me rendre à l'évidence...Écoute fais toi une raison ça va ENCORE être dur, 5 ans plus tard, je ne m'en était toujours pas remis, sisi c'est vrai.Par contre récement il est arrivé un miracle: je suis retourné chez mes parents ou j'habitait à l'époque et je l'ai retrouvé au fond d'un tiroir par hasard...alors que 5 ans plus tôt, mes parents avaient toujours démenti l'avoir "confisqué" (en effet, il n'aimaient pas que je me pavane avec cette chose sur ma tête...la fierté et l'honneur tout ça...des trucs d'ado quoi, et moi justement, je ne l'aimait que plus éventuellement)Bref un miracle peut arriver !J'ai maintenant trop de cheveux ou alors il a rétréci, donc je ne peux plus le mettre. Et puis même si je pouvais, y arriverai-je, c'est comme ne pas se branler pendant 5 jours, quand on recommence il y a toujours une forte appréhension...Voila, je suis content, il y a un mec sur internet, bah il a pleuré la disparition de son bob, comme moi alors que je pensais être le SEUL et l'UNIQUE....pfff copieur :)Je pense que je vais même raconter l'anecdote fièrement à ma copine, car là ça vaut le coup...Keep faith bobman(2)

Francis 04/09/2008 18:20

Merci, merci à tous de votre sympathie...Et condoléances à toi, Benjamin, pour ta casquette. J'espère que la douleur passera...

Lelf 04/09/2008 17:56

Ah, Bob, Bob, ce vieux Bob.Parfois le Bob, même apprivoisé depuis sa naissance, est pris d'un instinct impossible à combattre et s'en vont, sans dire au revoir, sur les chemins de la liberté.Il ne reste qu'à adopter un autre jeune Bob pour qu'il connaisse le bonheur de couvrir ta tête de blond vénitien.

Benjamin 04/09/2008 13:49

Je te présente toutes mes condoléances mon Gaspard! J'ai vécu des moments difficiles comme toi récement et je compatie donc (j'ai perdu ma casquette verte qui avait servi à ramasser des petits cailloux noirs sur la plage).

cubik 04/09/2008 13:18

R.I.P. Robert Bob