Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 12:42

Autant vous prévenir tout de suite, j'ai pompé le thème de cet article sur un enfoiré qui a eu toutes les bonnes idées avant moi : j'ai nommé Daniel Goossens, génie de son état. Je lui en veux, mais je l'aime quand même.


Cet aveu fait, venons en au fait.


De nos jours, il est de plus en plus difficile de faire perdurer une relation amoureuse. A la moindre tare que détecte l'un des partenaires, il renvoie l'autre chez sa mère, avec son frigidaire, son armoire à cuillères, son évier en fer et son poêle à mazout, histoire de lui faire payer les taxes environnementales supplémentaires (sans compter la TIPP).


Eh oui, il est devenu si facile de trouver l'âme soeur sur le net, où les sites de rencontre sont innombrables. De ce fait, les possibilités pour les pots de trouver un couvercle approximativement adéquat sont multipliées par rapport à ce qu'on connaissait autrefois, quand seul le bal du village permettait de tenter de trouver chaussure à son pied, qu'on hésite moins à se dire adieu.


Cependant, malgré tout, de nombreux couples tentent de survivre aux petits tracas quotidiens. Et pour cela, il reste important pour un couple de se parler. Combien de gonzesses (reconnaissons-le, ceci vient surtout des gonzesses), combien de gonzesses reprochent à leur homme de ne pas communiquer, combien essayent de leur faire lire « les Hommes viennent de Mars, les Femmes viennent de Vénus » dans l'espoir qu'ils se mettent enfin à leur écrire des post-it qu'ils colleront sur le frigo pour leur donner rendez-vous dimanche matin, entre 10h et 10h45 pour parler des reproches qu'ils ont à lui faire en ce qui concerne leur poulet au citron, alors qu'ils avaient dit, certes sur un ton peu convaincu, qu'il était très bon, quand elles savaient très bien qu'il n'était pas assez épicé ?


La frivolité des femmes en ce qui concerne leur poulet au citron me surprendra toujours.

Bref.

Si une femme a tant de difficultés à accepter un manque de communication sur ses propres tares, ça devient encore plus compliqué lorsqu'il faut pour son homme lui avouer ses propres défauts.

En effet, comment espérer, dans le contexte de rencontres mondialisé décrit plus haut, qu'une femme accepte facilement vos petits travers ? Et y'a-t-il pire défaut aux yeux d'une femme que le ridicule ?


Non.


Une femme ne tolère pas que son partenaire soit la risée des autres, car nous vivons dans un monde où le paraître a pris le pas sur l'être, c'est triste, mais c'est comme ça. Au moins, ça fait super philosophique, même si c'est presque une citation des Cowboys Fringants.

Il est donc très difficile pour un homme ridicule de garder sa gonzesse. Cependant, cet article n'aurait pas lieu d'être s'il ne vous proposait pas une ébauche de solution, ou du moins un début de débat qui pourrait sauver un couple.

Afin d'être démonstratif, nous prendrons une situation de ridicule extrême pour un homme.


Posons-nous d'abord la question : qu'est ce qui rend un homme ridicule ?

La réponse est facile : l'homme ridicule, l'homme dont on se moque par excellence, c'est le cocu.


Voilà donc le problème : comment avouer à sa femme qu'on est cocu, sans qu'elle vous considère de suite comme un loser bon à larguer sur le champ ?


Bien sûr, je généralise. Certaines prendront bien cette annonce, répondront, magnanimes malgré la douleur « Ca ne fait rien, Laurent. Je t'aime quand même », mais bon, ce ne seront pas les plus nombreuses, et nous mettrons donc ce cas de côté.

Bien plus nombreuses seront celles qui le prendront très mal « Comment ? Cocu ? Et c'est maintenant que tu me le dis ? Bouhouhou (elle éclate en sanglots), ma mère m'avait bien dit que tu ne m'apporterais que la honte et l'opprobre publique, j'aurais dû épouser le fils de Madame Bergerin ! Comment peux-tu me faire ça ? »


Autant vous le dire, dans ce genre de situation, c'est très mal parti. Pour éviter qu'elle ne vous quitte, il faut prendre les devants, et admettre sa faute.

« Daphnée, il faut m'excuser, je m'en veux, si tu savais à quel point je m'en veux.... Mais je suis capable de mettre fin à cette situation, crois-moi ! »


Là, il y a deux solutions :

Cas A : elle vous rétorque d'un ton méprisant « Toi ? Tu es un incapable ! Tu ne serais pas fichu de mettre fin à mon propre cocufiage ! » auquel cas, la meilleure solution pour la garder est de l'étrangler avec du câble électrique rigide U100R2V section 4G2.5mm², 2,11€ le mètre chez Leroy Merlin, et de la conserver dans le congélateur. Vous vous épargnerez bien des tracas, des conversations pénibles, et conserverez les diminutions d'impôts, si vous êtes discret. Et la nécrophilie présente des avantages, l'amateur le réalisera vite (prenez soin cependant d'avoir un très grand micro-ondes).


Cas B : elle vous répond : « Hoooo, Jean-Louis, j'aime quand tu me parles comme ça ! Prends-moi là, sur la machine à laver ! ». Dans ce cas, c'est gagné, et elle restera vôtre. Sauf si vous vous appelez Laurent, auquel cas, pour ne pas être encore plus ridicule, vous devrez vous rabattre sur la solution A.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pétronille 12/06/2008 11:48

Ah je le savais bien, qu'il n'était pas assez épicé, le poulet ! ma mère m'avait bien dit...euh...pardon, je me laisse emporter par le sujet...

wawaa 08/06/2008 16:25

J'aime pas les couples.

Francis 08/06/2008 00:28

roress >> Allons, allons, un peu de sérieux.Donio >> Je reconnais bien là ton esprit pratique. C'est très vrai.fixe! >> Tu as tort, rien de meilleur que le poulet au citron bien fondant. Avec un peu de riz. Mmmh...

fixe! 07/06/2008 14:29

moi ça ne m'arrivera jamais. je ne mets jamais de citron avec le poulet.

Donio 06/06/2008 18:10

On ne se rabat sur la solution A qu'une fois la machine finie ceci dit.