Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 10:42

Mes amis, mes amies,


La plupart d'entre vous n'êtes pas sans avoir à votre disposition ce qu'on appelle communément une maman : un être, de sexe féminin, plus âgé que vous d'entre 13 et 50 ans, qui a généralement passé une partie de sa vie à compliquer la vôtre, en vous envoyant dans votre chambre à tort et à travers, en vous collant des suppos à la moindre petite fièvre, en vous forçant à mettre la table, à aller tout de suite au bain, à passer l'aspirateur, à ne pas vous mettre les doigts dans le nez, à ranger votre chambre, à ne pas lui répondre sur ce ton et à faire un bisou à tata Gudule, même si elle pique et sent les pastilles Valda.

Vous lui pardonnez en général, car elle a aussi (généralement encore) passé un certain temps à vous essuyer le derrière, à faire des bisous sur les vilains bobos, à mitonner des lasagnes et à laisser traîner en évidence le catalogue La Redoute et ses pages lingeries.


Même moi, j'en ai une. Elle a beau ne pas avoir de raison valable que je voie, elle continue à m'adresser la parole et même à m'appeler au téléphone, alors que c'est moi qui devrais le faire juste quand j'ai besoin de sous.

Bref, elle m'aime. Enfin, je crois. Apparemment, l'amour est vraiment aveugle, et celui d'une mère l'est encore plus, heureusement pour moi (et la plupart d'entre vous).


On ne s'en rend pas assez souvent compte, je trouve. Heureusement qu'un homme, un homme fier, droit et moustachu s'est dressé contre ce manque de reconnaissance et a institué la fête des Mères, merci, maréchal, vous avez beau avoir fait quelques grosses bourdes en votre temps, les fleuristes et vendeurs de fers à repasser vous porteront toujours dans leur coeur.


Ayons donc, ce dimanche, une pensée émue pour nos mamans. Oui, laissons nos coeurs se gonfler d'amour en pensant à toutes ces bonnes mères qui ont feint, feintent et feindront un étonnement ravi devant les infâmes bouquets de fleurs artificielles, les aspirateurs sans sacs, et tous ces colliers de nouilles vernies, ces cendriers en pâte à sel vermoulus et craquelants (cadeau habituel pour celles qui ne fument pas), ces boîtes à camembert recyclées en boîtes à bijoux par la grâce d'une couche de peinture rouge et quelques coquillages vernis qui commencent à se décoller, et toutes ces autres horreurs que des bambins surexcités leur offriront à sept heures du matin avec un plateau plein de tartines brûlées et imprégnées du café froid et du jus d'orange que le trajet de la cuisine à la chambre aura vu valser de la tasse jusqu'aux murs, et un sourire extatique à l'idée de priver maman de sa grasse matinée bien méritée et de la forcer à lire à voix haute un poème mal orthographié et décoré de coeurs roses et de choses qui ressemblent à des hélicoptères mais sont en fait son portrait (peu flatteur).


Oui, ce dimanche, pensons à elles, téléphonons-leur, soyons gentils et polis, allons les voir quand c'est possible, félicitons-les sur la cuisson de leur rosbif, nions que les flageolets soient trop secs, ne nous collons pas de suite devant Roland-Garros, ne changeons pas de station quand la radio diffuse Julien Clerc, ne réagissons pas aux questions du genre « quand-est-ce que tu te coupes les cheveux ? » ou « Alors, quand c'est que je serai mamie ? », bref, rendons-leur cette journée inoubliable.


Après tout, c'est qu'une journée par an, pour 364 où on peut être odieux sans remords.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cécile 25/05/2008 17:26

toujours pas été odieuse mais ai reçu un magnifique rond de serviette en bois peint à la hâte ( technique necessitant une instit pas impliquée et un dernier moment vite fait mal fini)

Cécile 23/05/2008 15:16

ça me donne envie d'etre pour la premiere fois de ma vie la fille la plus odieuse au monde qu'une mère puisse avoir. merci pour l'idee :)

cubik 23/05/2008 14:34

c'est deja passe en belgique :p

Lelf 23/05/2008 13:10

Je passe et prend directement les 364 jours.Hop, winner !

Donio 23/05/2008 12:13

Ah oui, va falloir que je pense à téléphoner...