Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 17:42

Je sais pas si vous avez remarqué, mais notre président (loué soit son nom), il y a des choses qu'il aime, et des choses qu'il aime pas. Dans les choses qu'il aime, y'a des trucs qu'on aime tous : les belles gonzesses, par exemple. On aime tous ça, les belles gonzesses (enfin, presque tous, y'a des gonzesses moches qu'aiment pas les belles parce qu'elles sont jalouses de leur héritage génétique, mais y'a quand même une majorité de personnes qui aiment bien les gonzesses bien roulées). Dans les trucs qu'il aime pas, pareil, y'a des trucs que personne ou presque aime, comme manger du caca nature.

Enfin, je crois pas qu'il aime.


Jusqu'ici, il est cohérent dans ses amours et désamours : il est tout à fait possible d'aimer les belles femmes sans aimer manger du caca. Moi même, j'aime les belles femmes et je préfère le cassoulet (au caca, pas aux belles femmes)(enfin, pour manger, je n'ai jamais goûté de belle femme).


Mais, malgré la juste vénération qu'on se doit de porter à ce grand homme, force est de constater qu'il n'est pas toujours aussi logique. Par exemple, il aime bien Dieu, Nicolas. Il est pas le seul, me direz-vous, ma mamie aussi aime bien Dieu (elle n'a rien à voir avec Nicolas Sarkozy par ailleurs), même Chuck Norris aime bien Dieu.


Par contre, il n'aime pas les soixante-huitards. Il n'est pas le seul là non plus, hein. Pas grand monde aime les soixante-huitards, sinon les soixante-huitards.


Mais peut-on aimer Dieu et ne pas aimer les soixante-huitards ?


Il me semble que c'est une marque de manque de recul sur ses croyances.

Pourquoi n'aime-t-on pas les soixante-huitards ? En bonne partie, parce qu'ils se sont mués en ce qu'ils dénonçaient à la base : de revendicatifs libertaires parfois violents, beaucoup se sont mués en bobos, bourgeois-bohèmes, mous, faibles, avec un peu de bide, qui jouent au squash et ronchonnent sur le pouvoir d'achat sans faire grand-chose.


Mais n'est-ce pas là le parcours de Dieu lui-même ?

Qu'était-il dans sa jeunesse, Dieu ?

N'était-il pas un être vengeur, qui tuait les premiers nés comme on balançait un pavé et détruisait une ville pour les péchés de quelques-uns, un être libertin que ça ne faisait sûrement pas râler de voir Loth coucher avec ses filles ou Jacob avec deux soeurs et leurs servantes, n'était-il pas un souverain extrême donc, aux méthodes radicales, un être sans compromis, terrible et intransigeant avec ses principes ? Comme les soixante-huitards tellement honnis par notre président (loué soit son nom) ?


Et qu'en est-il, maintenant ? Il a disparu de la circulation. Cette présence autoritaire et barbue dans le ciel qui se manifestait à grands coups de miracles destructeurs, de buissons ardents ou de saints suaires bien concrets est devenue un concept, un être immanent, une idée, sa nature ultime est non-duale (nous dit wikipedia), il est au-delà des conceptions humaines du bien et du mal, des notions qui suivent un dessein incompréhensible qui se résolvent en Dieu même (je sais pas vous, mais moi j'ai rien compris). Par ailleurs, Dieu est un fumeur de havanes.


Regardons maintenant les soixante-huitards : ils ont disparu de la circulation. Ces présences chevelues qui hantaient les facs et se manifestaient à grands coups de pavés, de slogans graffités et de minijupes ne sont plus. Ils sont devenus un concept, la nature de bobos qu'on leur reproche est non-duale, en eux se résolvent les idées de gauchiss et la vie de vil capitaliss, qui fument des havanes équitables.


Si ça c'est pas flagrant. Dieu est un soixante-huitard. Dieu est LE soixante-huitard ultime.


Notre grand chanoine préféré a donc quelque chose de pas clair dans la tête. Soit il exprime par sa détestation des soixante-huitards un rejet de type oedipien de notre Père, soit au contraire son amour de Dieu révèle une passion cachée des vieux rebelles, dont il aurait quand même bien aimé faire partie.


Ou alors, il est vraiment incohérent.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

16/05/2008 15:48

je te plains t'as pas l'air bien dans tes basket

Tata Huguette 13/05/2008 22:17

Ouais, c'est pas écrit trop gros.

Martine 12/05/2008 10:19

"Il est surprenant que Dieu ait créé l'homme à son image et qu'il ne l'ait pas mieux fait" NietzscheBravo pour ce blog plein d'humour

Cécile 11/05/2008 21:14

je lis pas c'ets ecrit trop petit