Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 15:42

Putain, la loose.

Pour une fois que les français ouvraient leur gueule pour râler pas que pour la leur (1).

Pour une fois qu’on disait tout haut ce que le monde entier pense tout bas.

Pour une fois qu’on prenait des initiatives qui faisaient trembler le monde sur ses bases.

 

Parce que quand même, fallait être sacrément couillu pour se dresser comme l’ont fait nos athlètes contre la Chine. Puis ils avaient pas peur des mots, hein !

« Pour un monde meilleur », qu’ils étaient.

 

Ah ça, une audace pareille, ça faisait longtemps qu’on avait pas vu. Ils avaient pas peur de se faire des ennemis, ils nous représentaient, là, on était fiers d’être français, défenseurs des droits de l’homme, et tant pis pour les conséquences, nous on est pour un monde meilleur, et ceux qui sont contre, ben on va… on va… on va porter nos badges devant eux, et, et puis piquer les dernières frites à la cantine juste devant eux aussi.

Pis voilà.

Et on boudera à leur fête, aussi.

 

Non mais.

Faut pas nous chercher, nous les français, hein. On est les rebelles de la société occidentale qui pense trop qu’aux profits pour ouvrir leur gueule contre les bridés, tu vois ?

 

Puis finalement, non.

 

Le flop.

 

Les athlètes auront pas le droit de porter haut et fort leurs convictions politiques.

Ca dérange, les convictions.

 

Merde.

 

Mais bon, au moins, ils m’auront fait retrouver un autre homme, un artiste engagé qu’on a baillonné, lui aussi, parce qu’il dérangeait.

 

Remember Florent Brunel.




(1) sans dénigrer, hein ! Encore heureux qu'on puisse ouvrir nos gueules pour nous-mêmes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires