Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 11:42

Je m’étais promis de ne pas parler politique sur ce blog, vu que de toutes façons, comme tout le monde, je vote comme mes parents m’ont appris, ce qui n’a aucun intérêt et ne mérite pas d’être développé.

Ceci dit, une fois, dans un accès inhabituel de mansuétude vis-à-vis d’un de ces charmants militants qui hantent les jardins (métaphoriques) de l’université, et étant donné son charmant petit accent russe, j’ai un jour acheté, pour un euro, le journal « l’Internationaliste », journal, comme son nom l’indique vaguement, à gauche. Je devais être particulièrement de bonne humeur, ou les roulages de R ont un effet sur mon subconscient animal, mais je lui ai même donné mon numéro de téléphone, au gars (sans arrière-pensée sexuelle, promis papa), parce qu’il me disait qu’il y allait avoir des conférences, et en plus leur thème m’intéressait. Un peu du moins, au niveau théorique, en tous cas je me disais que ce serait bien de tenter de me cultiver, nonobstant ma couleur politique, ou du moins ne l’obstant qu’un peu. Peut-être. Ou peut-être pas, d’ailleurs. Bref, ne nous perdons pas en route, j’en viens aux faits : j’avais évidemment changé d’avis et décidé que ça ne m’intéressait pas autant que les aventures de Link, et j’avais réussi à esquiver, malgré les coups de fil, toutes les conférences données jusqu’ici.

Cependant, il y a quelques jours, je reçus un appel plus impressionnant que les précédents, d’autant plus que je ne m’y attendais pas du tout : une grosse et grave et rauque voix, dotée d’un accent russe à couper à la kalachnikov, me demande si je suis bien moi (à quoi, tout tremblant, je répondis oui, ma maman m’a appris que mentir c’est mal), et m’annonce que c’est *** (pas réussi à saisir. Dimitrrrri ?) de l’Internationaliste et qu’il y avait une conférence ce jeudi. Après avoir résisté pour la forme, et parce que l’après-midi je raccompagnais ma grande sœur à l’aéroport, je décidai qu’on ne pouvait pas dire non à un tel accent, et que ça ne valait pas le coup de risquer le goulag pour regarder M6 avec les colocs, donc j’annonçai ma venue pour le jeudi soir, tout en me disant qu’au moins, ça ferait une note de blog.

 

Et j’y suis allé. Je suis allé à une conférence, donnée au siège du Cercle Ouvrier Internationaliste, rendez-vous à la sortie du métro, entre les kebabs et les épiceries arabes et les boucheries hallal. Un type vient chercher les assistants à la conférence, et on se retrouve dans une espèce de salle des fêtes de village (pour les dimensions), toute bien propre avec des affiches manuscrites aux murs sur le crétinisme bureaucratique (ou quelque chose d’approchant), une petite estrade et un bureau devant une grande toile rouge tendue devant le mur du fond. Et la conférence commence, donnée par un jeune homme doté encore une fois d’un gros accent, entre l’italien et le russe.

 

Et là, normalement, je vous donne un compte-rendu de ce que le gars a dit, brisant la règle que je me suis donné et que je vous ai rappelé là-bas au dessus.

Malheureusement, ce que j’ai retenu, entre des bribes sur le terrorisme bourgeois, des citations de Marx, Lénine, Trotski, Engels et le Figaro, quelques répétitions de « classe dominante », ça se monte au fait que le veston de notre conférencier était particulièrement mal coupé. Il lui faisait une bosse dans le dos. Pas très classe.

 

J’ai un peu honte, j’ai même pas réussi à comprendre le thème de la conférence.mais j’ai une explication valable, hein. Mon cerveau était mal irrigué. Le sang peut pas être partout à la fois.

Et là, en l’occurrence, force est de constater qu’il devait être plus bas. J’ai passé une heure très agréable à détailler la nuque de ma voisine de devant, ses adorables petites oreilles, et à fantasmer les yeux braqués sur la bretelle de son soutien-gorge.

Et pourtant, il y avait de la concurrence, hein. Parce que les trois autres nanas étaient pas mal non plus, une ronde très potable, une mignonne et une bombasse de pub Vivelle Dop™.

Décidément, il faut se rendre à l’évidence, je l’avais déjà remarqué à la fête de l’Humanité : la gauche rassemble les bonnasses.

Décidément, je suis content de pas être de droite.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Francis 09/04/2008 20:05

Cécile >> Je... je crois pas. En tous cas elles étaient bien foutues.Mélina >> Tu crois qu'il y a une faute ?cubik >> Berk, moi, gaucher ? Moi, rejeton de Satan ?freakylady >> je demande à voir :-p

freakylady 09/04/2008 15:54

REEEEVOLUTIOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!( sinon, je confirme, je suis un pur canon )

cubik 08/04/2008 09:14

tout ca pour dire que t'es gaucher, franchement >)

Mélina LOUPIA 07/04/2008 21:26

Comme je me suis jurée également de ne pas parler de..., juste je m'attarde sur le titre.UndubitEable?Des bizettes

Cécile 07/04/2008 17:04

elles portaient des faux cils ?