Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 22:42

Décidément, je me rends compte que je délaisse ce blog. C’est pas bien, avec tous ces fans transis que vous êtes, qui attendez en vous tordant les mains mes lumières sur la vie, le monde qui nous entoure, les gros, les vieux, les jeunes, tout ça, et j’ai un peu honte.

Mais bon, j’ai des escuses, hein.

D’abord, j’ai une nouvelle coloc. Ma cousine à moufflettes.

 

Ca prend du temps à acclimater, hein, une coloc. En tous cas, à lui monter ses affaires dans sa chambre, et tout. Nan, sans déconner, ça m’a bien bouffé une heure hier.

Puis ça bouleverse la vie, une nouvelle coloc.

Ca remet en question. Parce que ça en pose. Genre « Quoi mais t’es déjà sur internet ? T’entretiens des relations virtuelles avec des demoiselles ? »

Moi, j’ose pas dire non, parce que ça le fait, quand même, des relations virtuelles, en plus ça fait genre j’ai une vie sociale (et des succès féminins), parce que sinon, je dois passer un peu pour un geek à ses yeux, alors qu’elles sait même pas ce que c’est.

 

Mais bon, en même temps, c’est pas complètement vrai, parce que bon, faire des échanges de smileys avec des mères de famille (les miens sont mieux que les siens, qu’elle doit tenir de ses gosses, haha la honte), ou nier leur existence de poitrine (par ouï-dire, hein, c’est fou comme le monde des blogueurs que je lis est petit), je sais pas si on peut appeler ça des relations virtuelles.

 

Mais bon.

 

Une nouvelle coloc, ça remet en question la vie qu’on mène, rien qu’en faisant à manger, en fait. Ca montre ce que ça peut être, la vie, avec du riz au chorizo comme le fait ma maman, avec des poivrons grillés. En même temps que ça, elle risque de tout casser avec des idées bizarres, voire malsaines, comme exiger le décalottage du chorizo. Si elle tente de faire ça avec le sauciflard, ça va barder sa mère (enfin, ma tante, quoi).

 

Ca remet en question, disais-je, et du coup je me sens tout fragile et vulnérable. Et paf, qu’est-ce qui me tombe dessus à la sortie de la station Bibliothèque François Miterrand ?

Je vous le donne en mille : une donzelle à bonnet. Moi j’aime bien les bonnets sur les filles. Ca permet de garder le mystère des cheveux, un bonnet. Et là, en plus, c’en était un à pompon sur les oreilles. Ca donne un côté petit chien que t’as envie de lui donner une tape sur la tête.

Alors, quand elle me tend un papier avec presque un sourire, ben je le prends.

Et là, alors même que je suis en train de me remettre en question, que vois-je ?

 

« Qui êtes-vous ? » Découvrez le en répondant aux 200 questions contenues dans ce test de personnalité gratuit ! »

 

Ca, si c’est pas une coïncidence.

Hop, ma vie est chamboulé, je ne sais plus où j’en suis, et le Centre de Dianétique me propose de le savoir, en plus par l’intermédiaire d’une jolie fille à bonnet.

 

Bon, en même temps, je l’avais déjà fait, leur test, il y a quelques années, avec la femme de mon maître de stage (il n’y avait rien eu de plus entre nous, canaillous).

J’aime bien leurs questions, aux dianéticiens : « Permettriez-vous à quelqu’un de finir les « deux derniers mots » d’un mot croisé sans vous interposer ?» 

« Pour tuer un animal, prendriez-vous les mesures nécessaires afin qu’il ne souffre pas ? »

« Lorsque tout vous semble irréel dans la vie, avez-vous l’impression d’être « comme dans un rêve » ? »

 

C’est des poètes, ces gens.

 

Ma préférée, ça reste « Condamnez-vous sans appel une personne du fait qu’elle est votre rivale ou votre adversaire en ce qui concerne certains aspects de votre relation avec elle . » Je la retourne dans tous les sens, j’arrive pas à comprendre ce que ça veut dire. J’aime bien, quand je comprends pas.

 

 

Bref. Je me sens tout prêt à tomber tout cuit dans leur bec, aux dianéticiens. En plus, c’est des potes à Tom Cruise.

 

Malheureusement, j’ai pas le temps.

 

Ma coloc a acheté une Wii.

Alors forcément, je dois faire péter les high scores au bowling (j’en suis à 200 points).

Puis comprendre les règles du base ball (ça fait mal à l’épaule, le base-ball).

 

Puis surtout, elle a acheté Zelda, et poursuivre des orques qui cavalent à dos de sanglier avec un môme attaché à une pique, marcher sur les plafonds magnétiques avec des bottes en fer, ou pêcher du goujon de 30 cm sans appât, c’est chronophage (ho oui, j’aime les termes pompeux. Puis j’aime pas les répétitions).

 

Ptain, Link m’a sauvé d’une secte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

hemylie 10/03/2008 14:22

'tain et dire que j'ai arrêté les jeux vidéos à grand coup de cure de desintox. Merde vlatipa que je prends le risque de me faire enrôler dans une secte....

Donio 09/03/2008 20:44

ah oui, c'est assez accrocheur, il faudrait qu'ils couplent ça à leurs tracts avec Einstein en photo qui expliquent que la dianétique permet d'utiliser 100% de son cerveau et de devenir un gros génie. Ceci dit j'ai perdu mon tract, je deviendrai pas un génie :(

Cécile achete un dictionnaire 09/03/2008 09:30

relire mes commentaires noctures AVANT de les poster ne serait pas du luxe  :/

Cécile 09/03/2008 01:17

faudrait viendre te faire une partie de lapins crétins, on ferais des concours de rots tout ça tout ça... ( pis à cause de toi j'suis obligee d'ecrire quelques en entier maintenant!!)et pis faut que je me remette à Zelda : m'oussi j'aime bien pecher sans appat et lancer des cailloux pis siffler un canasson trouillard ( pis faut que j'arrete de degainer ma canne a peche quand je veux me battre ça fait desordre)

Nelly 08/03/2008 11:25

Je lis hein tu sais. J'écris pas mais je lis...