Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 22:42

La note précédent n'ayant pas dégagé de majorité qui me convienne, aujourd’hui sera consacré à la leçon de choses.

En l’occurrence, nous traiterons de la différence (car différence il y a) entre yourte et yaourt.

 

Alors, bien sûr, certains petits esprits me diront « Pfff mais vazy, on s’en fout, parle nous plutôt de la taille de ta bite », en quoi ils auront tort.

Car certaines questions, malgré l’intérêt qu’elles peuvent soulever, se doivent de rester dans la sphère du privé, pour d’évidentes raisons (ne pas coller de complexe au lecteur, ce qui risquerait à terme d’en faire un frustré psychopathe qui violerait des moutons innocents dans les causses lozériens).

Nous allons donc nous plonger dans le monde merveilleux des mots en « ourte », auxquels nous ôteront courte, qui n’est que le féminin de court, et tourte, qui n’ont rien à faire dans cet article. Nan, je déconne, vous pouvez rester, les filles.

 

Bref. La yourte et le yaourt, donc, présentent de nombreux points communs, à commencer par leurs origines lointaines et orientales, qui en font des objets prisés par les bobos amateurs d’exotisme plus ou moins bridé.

En effet, la yourte nous vient de la lointaine Mongolie, et le yaourt du rayon frais du Cora de Montrouge.

 

Cependant, il ne faut pas se laisser leurrer par ces origines proches, ni par leurs formes similairement globalement cylindriques de la yourte et du yaourt, car ces ressemblances ne font que souligner les profondes dissemblances, à commencer par leurs dimensions. Si le yaourt ne mesure qu’approximativement 0,005 m3, la yourte, elle, mesure en moyenne 6,10 m de diamètre pour une hauteur minimale de 1,50 m (sur les bords), soit un volume de plus de 40 m3. Une seule yourte peut donc contenir 8767 yaourts, alors que l’inverse est totalement impossible. C’est mathématique.

 

Cette différence est également marquée par les coûts des deux objets. Un yaourt bio coûte (d’après le site leguide.com) 0,4375 € (1€75 les 4), alors qu’une yourte de 27 m², 1p, ss sdb, chem, 5murs, se négocie à partir de 2658 € sur internet. Pour le prix d’une yourte, on peut s’offrir 6075 pots de yaourt, ce qui permet de remplir une yourte et de garder un peu de place pour faire dormir le chien (il s’agirait pas de se faire faucher tous ces yaourts). Mais assez de chiffres, passons à l’intérêt nutritif comparé des yaourts et des yourtes.

 

Un yaourt, c’est quoi ? C’est du lait, de vache ou d’autre ruminant généralement cornu, auquel on a ajouté des bactéries telles que Lactobacillus bulgaricus ou Streptococcus thermophilus. Dit comme ça ça fait pas très envie, impression renforcée par cette texture molle et cette couleur oscillant (pour le yaourt nature) entre le blanchâtre et le gris. Malgré cela, les mamans ont tendance à persister à le conseiller à leurs enfants, sous prétexte que ça diminuerait les risques d’adénomes colorectaux, ce dont les yourtes ne peuvent se vanter.

 

En effet, constituée de 5 murs (en général), une porte, deux poteaux de soutien, une clé de voûte, 81 perches, de deux couches de feutre et d’une toile imperméable de coton par-dessus (merci wiki), la yourte est très peu digeste, ce qui explique sans doute que ses utilisateurs aient choisi de l’utiliser comme habitation (parfois même à l’intérieur d’un immeuble, comme ça se fait à Oulan-Bator, capitale de la Mongolie qui regroupe 50% de la population).

 

Par ailleurs, si les contraintes de construction d’un yaourt sont faibles (mettre le pot autour du yaourt et le couvercle par-dessus), celles du montage d’une yourte sont infiniment plus pénibles, il faut regarder wikipedia, constater que la porte doit être orientée au sud, chercher la mousse sur les arbres pour chercher le nord et en déduire que le sud est de l’autre côté, constater que ça manque d’arbres en Mongolie, attendre que se couche le soleil, repérer l’étoile polaire, lui tourner le dos (elle ne le prendra pas mal), monter sa porte, puis les murs, mettre le poêle au centre avec l’ouverture vers l’est (repéré avant d’avoir mis le toit, au cas où, ça permet d’être sur de son sud), puis laisser les femmes à l’est et mettre les hommes à l’ouest. Pfiou.

Puis il faut sortir, parce que ça rend claustrophobe, la yourte, en plus ça sent la sueur rance, à tous les coups ils connaissent pas le désodorisant Brise Touch&Fresh® Fraîcheur des Pins les mongols, sentir sur son visage le vent glacé des steppes, se laisser envahir par l’esprit du léopard des neiges, courir dans la plaine, chasser le cheval de Przewalski à mains nues, lui trancher la carotide avec les incisives et se repaître de son sang âcre et chaud qui éclabousse la poitrine dans un jet saccadé et rythmé comme les chants des chamans en transe hallucinogène.

 

Hum.

Je m’égare.

 

Bref, la yourte est plus exigeante que le yaourt, qui se laisse même manger par Richard Berry, ce qu’une yourte digne de ce nom n’accepterait jamais.

Faut pas déconner non plus.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bérangère 23/07/2010 18:07



ma yourte se fait régulièrement traiter de yaourt : elle n'en prend pas ombrage, certes, mais comme elle ne répond jamais rien (je crois qu'elle ne veut pas s'abaisser à répondre quoi que ce
soit), j'apprends par coeur ton post, car, comme dit le proverbe, si ta yourte ne se défend pas, défends ta yourte.



Francis 28/05/2008 17:46

Euh, hem, merci, et bien, fais-toi plaisir, hein, arwen, n'hésite pas

ar_wen 28/05/2008 17:43

salut je m'appele arwen, j'ai trouvé ton post giga tip top trop délir! je voudrais le poster sur mon forum préféré sur les chevaux équidéo !

ar_wen 28/05/2008 17:43

salut je m'appele arwen, j'ai trouvé ton post giga tip top trop délir! je voudrais le poster sur mon forum préféré sur les chevaux équidéo !

ecriveuse 04/03/2008 11:55

C'est mal de copier? Vraiment? Non mais c'est un des deux sujets que je dois rédiger pour R42... :))