Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 19:42

Ce soir, sous ma douche, j’ai pensé « galuchat ».

Ne me demandez pas pourquoi, mais ça sonne bien, galuchat. Ne me demandez pas ce que ça veut dire, je m’en fiche. Mais ça sonne bien. Comme saucisson, cornifluge, mamelouk, gougnafier, mistouflon, palissandre, tartiflette,  pâturon, coloquinte, fanfreluche, melliflu, pipistrelle, merluchon ou glomérule.

 

Je me demandais d’où ça venait, puis je me suis rendu compte que ces mots présentaient tous une caractéristique commune : ils comptent trois syllabes.

 

Trois.

 

Ca c’est un beau chiffre. Le chiffre idéal, à bien des égards. Ca vaut presque π, pour les matheux, déjà.

 

Puis c’est le nombre idéal de plein de choses.

Le nombre idéal de frères et de sœurs, par exemple. Zéro, on attend trop de vous, un, y’aura toujours une comparaison, deux, on sera toujours à deux contre un, quatre ou plus, la misère est assurée. Trois, c’est bien. J’en aurais pas voulu moins.

 

Trois, c’est aussi le nombre idéal de points cardinaux. A l’ouest, la Bretagne, c’est bien, au Nord, il fait froid, c’est bien, à l’est, on mange de la choucroute en prononçant « houit » ou « vinte », au Sud, fait trop chaud, puis y’a trop de pauvres, ça culpabilise, le Sud.

 

Trois, c’est le nombre de bons Star Wars, de bons tomes du Seigneur des Anneaux, d’années d’études en école d’ingénieur, de chaussettes par paire au cas où, de buts contre le Brésil en finale de la coupe du Monde.

Le loup, le renard et la belette étaient trois, comme les p’tits chats-chats-chats, les boucs goulus, les ours spoliés par Boucle d’Or, les petits cochons, la liste est trop longue pour aller jusqu’au bout.

 

Vraiment, trois, c’est tip-top. Ni trop, ni trop peu.

C’est pas pour rien qu’on joue à un-deux-trois-soleil, et pas à un-deux-trois-quatre-soleil, hein.

 

Mais là où le trois prend toute sa dimension, c’est en tant que nombre de syllabes. Trois est le nombre idéal de syllabes pour faire un joli mot.

 

Donc, petit florilège de mes favoris :

Barbicule, cornemuse, polychète, barbichu,  passiflore, falbala, floconneux, traversin, clarinette, baklava, lamparo, hydromel, follicule, cantharelle, mangonneau, pélican, pipistrelle, massicot, gélifiant, dominion, ballotin, marcassin, paprika, chlorophylle, tilapia, hoplosthète, pécaïre, foutriquet, dépoli, gouleyant, histrion, rogaton, parpaillot, trottinette, carcajou, farandole, Gâtinais, biterrois, rastaqouère, chenapan, nougatine, pécari, bafouiller, gribouillis, disculper, okapi, calotin, gargarisme, voussoyer, aspirine, propagande, fastidieux, améthyste, pousse-pied, médiumnique, parolier, moustachu, Brabançon, escarpin, escalope, péristoufle, pâturage, champignon, varicelle, oreillon, hépatite, friselis, poulpiquet.

 

Je crois que je vais m’en tenir là aujourd’hui.

 

Mais décidément, vivent les mots trisyllabiques.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Francis 05/02/2008 20:55

Frenchmat >> J'y ai pensé, mais je me suis dit que la vulgarité, c'était salecubik >> Vazy, c'est à moi qu'tu causes, là, c*nnard ?Brigitte Macreuse >> Vous m'en voyez heureux et fier !Mlle A >> (c'est par là)

Mlle A 05/02/2008 15:01

mamelouk ? une mamelle qu'a du look ? (ok, je sors)

Brigitte Macreuse 05/02/2008 09:43

Soyez fier monsieur Francis, car la webmastrice du site du Galuchat vous lit et vous remercie d'y avoir pensé.

cubik 05/02/2008 06:54

en-cu-lé... ah ouais, ca marche >)

Frenchmat 04/02/2008 21:39

Et puis 3, c'est l'équilibre : un grand truc au milieu et 2 petits de chaque côté...Que la sainte Trinité soit avec toi !