Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 21:42

-Quoi, t’as pas pleuré à la fin de Titanic ? Attends, moi je l’ai vu douze fois, à chaque fois j’ai pleuré !

Telles furent les circonstances de la découverte de ma différence. Ravalant la réplique cassante qui me montait aux lèvres (-Pourtant, tu devrais t’y attendre à ce qu’il meurt à la fin, Léo, au bout de onze fois, nan ?)(en fait, elle m’est venue là, maintenant, mais bon, hein, faut pas se priver), j’en vins à m’interroger : pourquoi ne pleuré-je pas devant une scène pourtant éminemment triste ?

 

Pourtant, j’avais été un petit garçon normal. Je m’étais inventé tout un scenario pour me convaincre (et mes petits frère et sœur) que la maman de Bambi n’était pas morte (en fait, les chasseurs travaillaient pour un zoo, ils avaient des fusils à fléchettes endormissantes pour l’endormir. Et sans doute qu’un jour ils allaient la relâcher et qu’elle allait retrouver Bambi et se faire des léchouilles sur le museau, c’est pas possible autrement). Je sentais toujours une grosse boule dans ma gorge quand j’avais failli à un de mes Lemmings® qui explosait dans une petite gerbe de pixels multicolores par ma faute (Ho No !). Je ne zappais même pas la chanson du Rêve Bleu dans Aladdin.

 

Mais maintenant, j’ai grandi, et mon cœur est sec. Je suis content pour Hugh Grant quand il finit avec la gentille bonnasse, mais sans excès. Je ne mouille pas mes mouchoirs pour autant (ni de larmes, ni de RIEN sauf si je suis enrhumé).

 

Et ça m’attriste un peu. Pourquoi ? Pourquoi la mièvrerie, le gnan-gnan, le cucul-la-praline ne me touchent-ils plus ?

J’aimerais bien. Et je le dis sans ironie. Ou juste un peu. Ca avait l’air de lui plaire vraiment, à l’autre, Titanic. Il était génuinement (oui, j’aime angliciser mon vocabulaire, il est quand même 4h30 du mat, là) tout plein d’empathie pour les héros. En plus, il paraît que la sensibilité, c’est un aimant à gonzesses.

 

Qu’est-ce qui m’empêche d’être pareil ? Hein ? Hein ?

J’ai l’impression de passer à côté de quelque chose et ça m’agace.

 

J’ai donc fini par faire un choix.

J’ai décidé que si tout ça me passait au-dessus de la tête, c’est que je vous suis supérieur, tas de pleureuses décérébrées satisfaites par les émotions prémâchées, on vous offre du bonheur rose bonbon, et vous avalez ça béatement, en oubliant vos vies de merde quand Jennifer Lopez devient une bombe en enlevant ses lunettes et secouant ses cheveux. Bande de ratés, regardez un peu la vie en face, c’est pas comme ça et c’est tant mieux, on risquerait le diabète rien qu’à respirer une atmosphère aussi sucrée que celle de vos bluettes idiotes !

 

 

Haaaaa que ça fait du bien de retomber sur ses pattes. Ca a du bon d’intellectualiser les choses, des fois.

Mais si je fais ça, c’est parce que je suis un peu jaloux quand même, allez.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zof 17/01/2008 01:19

Pas faux. Il doit y avoir quelque chose comme ça... j'ai un peu reniflé pour le tombeau des lucioles en effet. Mais bon, quand même, moins.Pas de pitié pour les humains.

Francis 17/01/2008 00:33

maazz >> Bah, lâche toi, pleures, tu pisseras moins (j'adore cette réplique)Zof >> C'est sans doute à cause des yeux. Les animaux de Disney ont des plus grands yeux, et ça fait pleurer. C'est comme quand on voit quelqu'un couper des oignons, voir quelqu'un ouvrir grand les yeux, ça fait pleurer par empathie, animale ou pas. Prend Pokemon ou le Tombeau des Lucioles, tu pleureras aussi.Nelly >>Ha ça, pour être surfait, c'est surfait.

Nelly 16/01/2008 22:51

Coucou !titanic j'ai pas pleuré. C'est surfait (j'adore dire ça)Par contre, Bambi, oui j'ai pleuré.

Zof 16/01/2008 18:54

J'ai pas pleuré non plus devant Titanic, par contre, devant le Roi Lion, c'est une autre affaire (ben ouais, j'ai beaucoup plus d'empathie avec les zanimaux faut croire)lape lape petit cochon

maazz 16/01/2008 18:29

Et moi qui chiale devant ET ..!