Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 19:42

Je sais, je sais, je ne vous ai pas accoutumés à faire des critiques de films, en bonne partie parce que je sais pertinemment que je n’ai aucun goût et suis très bon public.

 

A quoi bon faire une critique d’un film qui ne soit pas pernicieuse et perfide, et tous les autres mots en -per que l’on puisse imaginer ?

 

Hein ? Je vous le demande ?

 

Ha, puis y’a aussi le fait que je n’étais pas allé au cinéma depuis un moment, ce qui n’aide pas non plus.

Mais là, je l’ai fait, je suis allé voir le premier tome d’A la croisée des mondes, en bon fan du bouquin, qui est bien écrit, magique, intelligent, et tout. Bref une lecture si pas indispensable, du moins essentielle pour que je ne vous regarde pas d’un air hautain en pinçant les lèvres.

 

Par contre, critiquer me force à spoiler un coup, hein vous êtes prévenus.

 

Le casting, d’abord : il est sous haute pression (je sais pas ce que ça veut dire, mais je viens de l’entendre sur M6 que j’ai en fond sonore : un casting sous haute pression)(ha, apparemment rien à voir, je viens d’entendre « t’as l’air d’un mannequin de catalogue, franchement »). Les choix sont pas trop mal passés, les personnages principaux sont bien adaptés, hein, rien à dire, y’a même Christopher Lee, on le voit trente secondes, mais c’est toujours agréable de l’entendre en VO, quel que soit le rôle, il est bien choisi. Puis, contrairement à Harry Potter, même la gamine est franchement bien trouvée. C’était pas gagné, mais voilà quoi.

 

Les décors pètent bien aussi, là aussi ils se sont bien démerdés, même si je pige toujours pas bien l’intérêt de mettre des véhicules genre pods de Jedi dans Star Wars là où une calèche aurait suffi, mais bon, pareil, on les voit pas longtemps et le réalisateur avait sans doute un neveu à placer dans l’équipe des effets spéciaux qui aura apporté sa contribution avec une boule de truc violet ou bleu-vert qui tourne.

 

En parlant de ça, les daemons (les bestioles qui incarnent l’âme des personnages) sont présents sans trop attirer l’attention, bien faits, bref, ça va à peu près, et les ours ont fait pousser des petits gémissements de plaisir à ma voisine qui tendait les bras vers l’écran à chaque fois qu’ils apparaissaient avec leurs ‘tites n’oreilles.

 

Au passage, juste parce que j’ai toujours M6 en fond sonore : « va dans ton strong, mais naturel ».

 

Zut, j’en ai perdu le fil.

 

Alleï, pour les côtés négatifs : les gros raccourcis scénaristiques. Bon, c’est forcé, vous me direz, comme c’est un gros bouquin. Mais bon, des fois, ça fait bizarre, il y a des transitions un peu foireuses, on sent que les scénaristes se sont dit « bon, pour faire cette scène essentielle, on a un gros passage où il se passe pas grand-chose, on va faire emmener le personnage là par d’autres sans dire pourquoi ils le font, si on fait assez vite et qu’on leur en met plein les mirettes, ils auront pas le temps de se poser la question ».

 

Donc on sait pas pourquoi Lyra (c’est l’héroïne) se fait emmener chez les ours (« hiiiiii ils sont trop mimiiii » - encore ma voisine-), ni pourquoi le personnel de la station expérimentale toute isolée dans le grand Nord avec des montagnes toutes pleines de neige et de blizzard autour se pose pas de question en voyant arriver une gamine en jupe et collants (huhu) devant leur porte. « Je me suis perdue dans la neige » est une explication suffisante pour eux.

 

Puis les gros bémols, vus du lecteur surtout *spoiler pire* : mais euuuuuuh le ptit gitan, il meeeeeeuuuuurt, il a perdu son âme, il survit pas longtemps sans, merde ! Et la fin du premier épisode, Roger se fait tuer par le père de Lyra, quoi, zut, c’est méchant ! Ils finissent le film avant la fin du livre, le deuxième épisode, ils vont le finir au milieu du second bouquin ? Nanmého.

 

Puis pour finir, ils ont loupé une scène qui aurait pu être mythique, ça se voyait en direct : quand Nicole Kidman, qui joue une trèèèès vilaine femme qui aime torturer les enfants (dans le livre), annonce à Lyra, la petite orpheline, qu’elle a fauté dans sa jeunesse, avec ma voisine (celle que les ours émoustillaient, toujours), on s’a regardé, on s’a compris :

-Naaan, ils vont pas oser…

-Lyra… je suis ta mère…

*visage plein de détresse*

-Nooooooooooooooooon !

-Come with me. Together, ve vill rule the vorld !

-Vos gueules, on aimerait regarder le film !

-Hého connard, on a payé aussi, on t’emmerde, va chier !

(les deux dernière répliques sont issues de l’imagination de l’auteur, et des suppositions qu’il a pu faire sur l’état d’esprit de ses malheureux voisins)

 

On a espéré, de longues secondes, et finalement, ils ont pas osé.

C’est bien dommage.

 

Bon, au final, déception sur des plans, moins sur d’autres, mais le problème reste que pour comprendre des bouts, vaut mieux avoir lu, et pour en apprécier d’autres, il vaut mieux ne pas avoir lu.

 

Donc l’idéal est d’aller voir le film sans s’attendre à mieux que de passer un moment sympa sans giclées de sang, même quand un ours se fait arracher la mâchoire inférieure d’un coup de patte.

 

Et sans chercher à comprendre pourquoi ils ont transformé le nom Iofur en Ragnar. Il est des mystères qu’il vaut mieux ne pas chercher à élucider.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marina 17/12/2007 21:56

moi je me faisais une joie de voir ce film et en fait...ben bof. Si tu n'as pas lu le livre, tu ne comprends pas grand chose, si tu l'as lu, t'es déçu. les dialogues peu naturels qui expliquent en une phrase qui est qui et qui fait quoi là maintenant (je suis claire?je sais pas)..une vague adaptation pour enfant, pas assez de sang alors que le livre est quand même bien violent. Et les morts sont propres.le positif: les effets spéciaux sont bons et les daemons migons...

Donio 17/12/2007 17:13

Francis, comme toujours tu es la lumière qui brille dans la nuit !Oui, cette saga vaut mieux qu'Harry Potter, et je garde un très bon souvenir de la Croisée des Mondes 10 ans après l'avoir lue.Ensuite pour le film je l'ai pas vu, mais c'est pas le film qui me tentait de base : on est toujours déçu par les adaptations des bouquins qu'on a aimé s'ils sont adaptés par quelqu'un d'autre que Tim Burton.

Gima 14/12/2007 07:56

J'ai pas lu lme livre mais j'ai vu le film que j'avai trouvé bacler.... pur la peine j'attend de pouvoir lire le livre :p  

freakylady 13/12/2007 21:46

dis pas ça malheureux , je suis sûre que ma prof de grec kiffait à mort les gros yeux et la dentition de cadavre.

Francis 13/12/2007 21:23

freakylady >> Ben... Daniel Craig est plus sex que Klaus Kinski. Plusproche de l'être humain, aussi.