Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 21:07
  1. 1.    Tout d'abord, il faut retrouver les gens que vous avez promis de retrouver à cette blog party. Malgré les éléments contraires, partez donc à leur rencontre, la fleur au fusil, le walkman sur les oreilles, du soleil dans votre coeur meurtri. Et ce n'est pas une grève et un incident technique sur la première ligne suivie d'une panné électrique sur la deuxième qui vous empêcheront d'arriver avec une demi-heure de retard au premier rendez-vous !


  2. 2.    Ensuite, mission gros sous, puisque vous êtes arrivés au point de rendez-vous avec les dernières gens avec une demi heure d'avance. Sur un kilomètre de grand boulevard, pas un seul distributeur automatique de biftons. Heureusement que le point de rendez-vous est devant une banque. Tiens, voilà le premier des deux derniers que vous attendez.


  3. 3.    Ha, la dernière prévient qu'elle est à la sortie du métro devant la banque. Bon, forcément, y'a cinq sorties et la banque s'étale sur deux pâtés de maison. Mais vous finissez par y arriver, la volonté est plus forte que tout, sauf peut-être que Chuck Norris. Mais qui l'est ?


  4. 4.    Passage délicat : où se sustenter avant d'aller boire ? Je te suis, tu la suis, elle le suit, il me suit... Le risque de tourner en rond est fort. Prenez une initiative, tranchez en faveur du MacDo 4 étoiles du coin de la rue.


  5. 5.    Petit préambule à la soirée : moquez-vous joyeusement des blogs kawaï et de leurs lecteurs entre deux bouchées de BigMac dont la sauce a le mauvais goût de couler dans la barbe. Discutez musique, Fatals Picards et Tokio Hotel.


  6. 6.    Pause pipi pré-soirée : je hais les urinoirs, cubik non, les filles auraient un prépuce qu'elles devraient tirer pour faire pipi debout.


  7. 7.    Dirigez-vous d'un pas gai et sautillant vers le Truskel : l'entrée est facile, un panda vous agresse pour vous forcer à lui prendre des badges même pas gagnants de T-shirts LaFraise. Ne reconnaissez personne, asociaux que vous êtes. Allez boire qui des bières de bon aloi, qui des limonades de mauvaise qualité. Afin de passer pour un mec généreux, payez les boissons des gonzesses. Afin de pas passer pour ce que vous n'êtes pas, précisez que ce sont vos parents qui payent, pas vous.


  8. 8.    Passez voir les autistes dans la salle du bas (oui, les dessinateurs, quoi. Ceux qui se dessinent entre eux, sur eux, tout ça). Attention, les marches sont inégales même pour quelqu'un de pas bourré. Bon, y'a personne de star, remontez (non, Frodon n'est pas une star).


  9. 9.    Trouvez un coin. Le coin est stratégique, on voit passer tout le monde, on peut rester entre vous. Buvez vos bières. Faites éternuer les enrhumés sur le passage des gens afin de disséminer le virus le plus possible, on est communiste ou pas. Le cubik l'est, apparemment.


  10. 10.    Hiiiiiii Miss Gally ! Elle est plus jolie en vrai, en fait ! C'est un fait qui doit être assez rare pour être signalé.


  11. 11.    Bon, qu'est-ce qu'on fout ? On fait la manche ? Otez votre bob, prenez l'accent roumain et harcelez des gens : « pour la moujik, missié ? La monnaie pour la mouijk ? ».


  12. 12.    Les jeunes sont des rats. Turalo n'est pas jeune.


  13. 13.    Hahahahaha deux euros ! Deux euros d'un coup ! Tout ça parce que vous demandez des sous à une nana portant un T-shirt LaFraise et vous aussi vous en portez. Vive le sectarisme.


  14. 14.    Dansez. Enfin, bougez la tête. Droite, gauche, en bas en haut, groovy baby.


  15. 15.    Fixez des gens d'un air méchant. Demandez-leur s'ils ne vous reconnaissent pas. Hahaha ça y est, vous êtes passé pour une star.


  16. 16.    Faites-vous payer une bière par un bobo d'informaticien belge.


  17. 17.    Prenez des photos. Si le bobo belge est récalcitrant, piégez-le en visant une halieute
    hippopotamophile, et en changeant de cible juste avant le flash. Tentez d'avoir des décolletés en gros plan.


  18. 18.    Trémoussez-vous encore un peu, mais pas trop. Observez les rituels de séduction des sales jeunes qui traînent à côté de vous et vous ont même pas donné de sous. Racaille. Moquez-vous dans leur dos.


  19. 19.    Hééé, pinaise, il est déjà tard ! Au revoir les gonzesses.


  20. 20.    Bon, on fait quoi ? Le cubik doit retrouver Mademoiselle A. pour éviter de dormir sous un pont et de
    se faire dépouiller par un gang de drogués zoophiles qui le forceraient à des relations contre nature avec un hamster avant de le jeter dans la Seine qui est pleine de poissons-chats de deux mètres, et le cubik n'aime pas les chats. Sortons donc. De toute façon, y'a trop de jeunes, même y'en a avec des franges et des chemises cintrées.


  21. 21.    Regardez avec intérêt une nana se faire jeter par les videurs. La grande classe.


  22. 22.    Allez boire un dernier pot en terrasse chauffée en discutant de choses et d'autres, mais pas de sexe ni de fringues.


  23. 23.    Hooo Les amis du cubik ! Rentrez avec eux jusqu'au métro, et chopez le dernier RER pour rentrer chez vous faire un petit somme avant d'aller au Festiblog faire chier des dessinateurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

[V] 03/10/2007 22:36

J'ai une affection particulière pour la 8ème note.

L. 02/10/2007 13:36

Nan mais on s'est pas fichu de toi, on t'a laissé en charmante compagnie avant de te lacher pour prendre notre métro :-P

Francis 01/10/2007 23:45

Frenchmat >> tu te reconnais dans la nana, le videur ou l'observateur ?Cécile >> ben cubik a répondu pour les dédicaces (oui, j'en ai eu d'autres, vais voir ce que je peux faire)cubik >> il était irlandais le monsieur qui nous a dit bonjour on sait pas pourquoi et à qui on a dt qu'on aimait pas les anglais ?Nelly >> J'ai une photo de cubik avec un décolleté très très bas, oui. Et ce sera pour une prochaine fois, de toute façon, je parie qu'avec Gally et Obion on aurait pas pu parler tricot... (puis je m'aurais senti un peu l'incrusté, hein...)

Nelly 01/10/2007 23:34

T'as vraiment pris le décolleté de cubik en photo ?(j'interprète si je veux...)Et sinon, dimanche, après j'ai disparu ailleurs qu'ou je t'avais dis, c'est à cause que c'était plein le premier bar, on était à un autre avec ob' et gally et des gens.... c'est con...

cubik 01/10/2007 23:10

la premiere dedicace sur le site du festiblog, c'est une des siennesmais sinon, a la place des fans de jojo, on a eu pas mal d'irlandais