Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 02:40
Comme je vous le promettai précédemment, voici donc une petite présentation des jeunes de l'huma. Parce que les jeunes qu'on croise à la fête de l'Huma, c'est pas n'importe quels jeunes, non plus.

Autant ma petite soeur a pu constater que les jeunes lyonnais qui allaient aux meetings de Sarko étaient des clichés sur pattes (avec les sous qui se sentaient dans la frange gominée et la raie sur le côté autant que dans les petites chemisettes cintrées), autant c'est vrai aussi pour les jeunes cocos.

Enfin, de mon point de vue partial, en tout cas (j'aime bien être pas objectif, surtout si ça embête ma soeur). Si, comme je l'ai dit plus haut, les gonzesses de bonne qualité étaient légion, c'était aussi le cas de jeunes aux cheveux longs et  sales, et tout emmêlés comme ma petite soeur. Puis les tenues qui vont avec, ponchos et chemises tissés, et tout ça. Ha ça, les survêts Sergio Tacchini®  étaient pas très nombreux, hein. Puis ça boit, les jeunes. Ca essaye de faire croire que ça trimballe du jus d'orange dans des bouteilles d'eau, mais on est pas dupe, hein.
Puis les jeunes de la fête de l'huma, ceux en poncho et à dreadlocks, ça danse courbé en deux et la tête vers la bas et les bras en l'air. Ou alors, ça saute dans tous les sens, mais là, souvent, c'est plus les cheveux tout lisses et raides et les gonzesses à décolleté comme ça. Même si y'en a moins à la fête de l'Huma, qui est le sujet de là. C'est ridicule, quand même, les jeunes.

Mais c'est brave. Ha, ça, c'est gentil, à la fête de l'Huma, les jeunes.

En fait, beaucoup me rappelaient la belle chanson de Mr Roux

 




Ceci dit, un truc frappant dans tout ce bordel, c'est l'ordre qui régne partout, même quand les gens sont bourrés ou défoncés : pour faire la queue aux chiottes, c'est moi qui grugeai ! Le monde à l'envers. Pareil, quand on attend la navette, qu'on nous annonce qu'il y aura pas de RER à cause du match de rugby, qu'on préfère donner des rames à une poignée de perfides rosbifs et d'ex-tortionnaires de l'apartheid qu'à un gros tas de communistes français, madame, ben même là les gens râlent pas, font la queue sagement et attendent qu'un bus les amène là où ça les emmerde plus qu'autre chose.
Avec cet esprit, tu m'étonnes que le PC se soit rétamé aux présidentielles. C'est ça nos révolutionnaires ? Une révolution, c'est du sang et  de la bile, eux, c'est du pastis et des pétards. Pauvre France, tiens.


(En fait, j'arrive pas à faire un bon article sur les jeunes. C'est trop nul, les jeunes).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Francis 19/09/2007 10:52

Frenchmat >> en effet, cette discipline était bien agréable pour quelqu'un comme moi qui a tendance à se laisser marcher sur les pieds par flemme :-p Là, même pas besoin !Gima >> Monsieur Roux, j'adore son esprit. Et cette chanson, je la trouve encore mieux que Djembé Man des Fatals Picards (Djembééééé Maaaaaan, ho ouais tu joues maaaaal, ho ouais tu joues maaaaaaaal, et en plus tu joues fort !)

Gima 18/09/2007 13:07

Ouai ça fait quand meme bien Stup et Flip Joe La mouk. Mais la chanson de Mr Roux elle est rudeeeeeeeeeeeeeeeeement bien vue. C'est pas vraiment mon genre de musique mais après avoir trop de soirée alter j'me dois de signer sa petition :D

Frenchmat 18/09/2007 10:05

Ah c'est marrant, Joe la Mouk ! (connaissais pas)On ne sous-estimera jamais assez les bienfaits d'une discipline toute communiste, surtout dans cette époque où nos jeunes n'ont plus repères...:-)