Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 13:03

Autant vous prévenir tout de suite, c’est avec difficulté que j’écris les lignes qui vont suivre. La douleur est intense, la souffrance sans commune mesure avec ce que j’ai connu par ailleurs.

 

Mais je vais quand même le faire.

 

J’étais jeune et fou.

 

Je vivais ma vie sur le fil du rasoir, le danger était mon pain quotidien, l’adrénaline ma drogue. Le lendemain m’apporterait ce qu’il m’apporterait, a dieu vatt, comme disent les bretons (enfin, certains. Pas tous, hein. Mais par exemple, le type qu’on a radié du club Barbe pour attentat à l’intégrité capillo-torsienne d’un autre type, lui pourrait le dire. Même s’il a une barbe de puceau.)

 

Un exemple : j’ai fait un stage en exploitation agricole, avec des vaches pleines de cornes et de bouse collée au cul et des tracteurs pleins de trucs en métal rouillées et des moissonneuses  et de la paille pleine de poussière que je trimballais à la fourche, sans avoir fait mon rappel de tétanos ni m’être fait désensibiliser de mon allergie à la poussière de paille. Je jouais avec ma vie, quoi. Même chose en stage sur bateau de pêche plein de câbles, de couteaux, de homards et de tourteaux. Chuis un ouf, quoi.

 

Mais je suis allé trop loin.

 

Je me suis rongé la peau autour des ongles.

 

Je ne réalisais pas que je risquais d’en crever.

 

Je suis pas passé loin. Un matin, je me suis levé avec le doigt qui tirait, et qui devenait rouge et vert et enflé à côté de l’ongle de mon majeur droit (mon doigt le plus important, en plus !).

Panaris.

En phase d’invasion par des staphylocoques. Encore deux jours, et c’était la phase de collection, qui aurait été suivie par une attaque des tendons, puis de la main entière, pour finir par une septicémie qui m’aurait emporté après une agonie douloureuse et glauque, ne laissant plus que leurs yeux pour pleurer à ma horde de fans en folie, qui auraient réclamé des funérailles nationales qui auraient coûté bonbon au contribuable.

 

Heureusement pour vous et moi que j’ai un cousin médecin qui était en vacances à ce moment-là, qui a fait son diagnostic rapidement et m’a prescrit des antibiotiques et des bains de doigt dans l’hexomédine et puis qui m’a fait mon vaccin pour le tétanos. Pour une fois qu’il sert, il sert vraiment.

 

Ouf.

 

C’est bien pratique, des fréquentations médecins. Il me faudrait un cousin plombier, maintenant, ça éviterait des frais aussi.



UPDATE : ayé, guéri. En plus, j'ai pas rongé mon ongle, pour pas manger de staphylocoques, ça fait que j'ai un bel ongle sur dix, maintenant.

Et en tous cas, ça m'aura évité d'avoir à faire la vaisselle.

Je suis vraiment un gros ongulé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Miette de Savane 25/08/2007 18:07

Happy end, OUF. On a vraiment balisé.

Mélina LOUPIA 20/08/2007 20:28

Moi j'aurais amputé le bob.Des bizettes

Frenchmat 20/08/2007 14:34

Oh mon Dieu, c'est horrible.Je suis ravi que tu sois encore parmi nous !Moi, j'aurais amputé le bras, mais bon, ch'uis pas médecin    :-)

Donio 20/08/2007 14:21

et encore, dis toi que tu aurais pu perdre ton doigt en faisant ta vaisselle (pour tes cousines ?) si toi aussi tu faisais la folie de chanter "raoul mon pitbull" en nettoyant tes râpes...