Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 18:59

 
Aujourd’hui en France, près d’un mariage sur trois finit par un divorce. Parfois celui-ci se passe bien, parfois moins bien. Mais bon, le fait est que le mariage dure moins, dans toutes les couches de la société, il apparaît même chez les homosexuels, et on sait le mal qu’ils ont eu à l’obtenir, ce mariage, lui ou un assimilé.

 

Pour remédier à cet état de choses, j’ai la solution : le CPE, ou CCDD, appelez le comme vous voudrez, pour Contrat Premier Engagement, ou Contrat Conjugal à Durée Déterminée, le seul à répondre aux exigences de la vie moderne. Hé oui, ce qui faisait tenir le mariage de nos ancêtres, c’était bien souvent le manque de prétendants : on sortait peu de son village, alors on apprenait à faire avec les défauts de son conjoint, de toutes façons le voisin était pareil, il élevait des cochons et avait un gros nez rouges avec des petits trous dessus (quand on regardait de près). Aujourd’hui, avec la mondialisation, la mobilité poussée à l’extrême des gens, les rencontres sont plus nombreuses, et donc les possibilités de rencontrer une nouvelle âme sœur aussi !

 

Le CCDD serait donc un contrat de mariage valable pour une durée d’un à trois ans, car c’est sans doute la durée limite pendant laquelle on parvient à ne voir l’autre que sous ses meilleurs côtés. Plus longtemps, et l’on se focalise sur les traits les plus négatifs de l’être aimé, et le dégoût finit par prendre l’ascendant.

 

De plus, ne dit-on pas que si un couple mettait une pièce dans une tirelire à chaque fois qu’il fait l’amour durant la première année, puis retirait une pièce pour chaque acte les années suivantes, il ne viderait jamais sa tirelire ?

 

C’est une évidence, avec le temps, le désir s’émousse, et parfois cela suffit à briser un couple. Le CPE permettrait donc à chacun de retrouver les joies du célibat, sans passer par la case douloureuse d’un divorce, formalité administrative pénible aussi bien sur les plans moraux que pécuniers (ou moral que pécunier, je sais jamais).

 

Le truc sera d’intégrer au contrat toutes les clauses de séparation des biens et de garde des éventuels enfants nés de cette union. Si c’est prévu d’avance, ce sera d’autant moins douloureux pour les parents et les enfants, et pas de possibilité de chipoter !

 

 

 

Evidemment, il peut arriver que des gens s’entendent assez bien pour que leur couple résiste à l’espacement des séances de crac crac, aux invitations des copains aux matchs de foot, à l’apparition de cellulite sur les cuisses de madame, ou à celle de poignées d’amour sur la ceinture abdominale  de monsieur. Ce contrat serait donc bien évidemment reconductible autant de fois que l’on pourrait le souhaiter, ce qui occasionnerait en sus des fêtes supplémentaires, et tout le monde aime bien ça les fêtes, on mange bien et on boit plus que de raison, ce qui fait tourner tout un pan de l’économie.

 

Que du bonus !

 

 

 

Alors, êtes vous prêt à aimer votre promis(e) et à le chérir jusqu’à ce que l’ennui vous sépare ?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

l'elfe 27/06/2007 04:51

Sinon ya la polygamie.Sinon ya la débauche. (hey moncode anti-spam c'est XXL )

Poulpy 24/06/2007 12:55

Alors quand on est pacsé on a plus de droits qu'un concubin mais ça reste quand même moins interessant qu'un mariage. Par contre pour le dissoudre il faut fournir les deux exemplaires originaux du contrat.... Zut j'ai bêtement égaré  mon exemplaire :)J'ai donc expliqué à mon homme que la seule autre façon de dissoudre ce pacs  c'est de nous....marier! On se débarrasse pas de moi si facilement.

Naivety 23/06/2007 12:42

le pacs ne donne-t-il pas les mêmes avantages fiscaux que le mariage? bien que le pacs soit une forme de "CPE", mais maintenant qu'il est là, autant en user nan ?

Francis 23/06/2007 12:34

Frenchmat >> boh, on reprend les critères du PACS, du mariage civil, des droits de succession, on touille et hop !Naivety >> Assumons, OK, mais voilà, les impôts, les impôts ! (puis mon popa et ma maman ne se sont pas mariés à l'église mais juste à la mairie, avec deux témoins et personne d'autre. (sauf les gosses). Po de curé.Cubik >> C'est ces saletés de celtes qui ont fait un plagiat par anticipation ! Bande de fourbes !

cubik 23/06/2007 11:55

les celtes pratiquaient deja ca, plagieur