Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 10:38
Heili-ho, amis lecteurs !

Après quelques notes teintées, je ne vous le cache pas, d'un poil d'amertume, je change de sujet.

Je  vais aujourd'hui tenter de vous apprendre à mieux connaître un animal de nos campagnes et  nos maisons, la souris. Je m’appuierai sur des observations sérieuses et scientifiques, ainsi que sur les publications les plus précises sur le sujet.


 

Je commencerai donc par quelques caractéristiques de la souris : petit animal à la fourrure courte et sale, la souris n’a rien pour elle. Contrairement à la girafe ou au légionnaire, sa démarche n’a rien de noble. Elle consiste essentiellement en une agitation des pattes frénétique et apparemment dépourvue de toute synchronisation, qui ne lui permet qu’un déplacement sans la moindre parcelle de dignité.

Ce manque de dignité est accentué par les moustaches de la souris, qui font vaguement penser à une tentative de jeune dandy anglais du XIXème de prouver sa virilité. C’est grotesque, car il suffit d’entendre le couinement aigu (squiiiiik) d’une de ces bestioles prise au piège sous une cloche à fromage dans votre placard pour que l’illusion tombe : la souris est une couarde sans la moindre goutte de testostérone, et sa moustache une insulte à la mémoire glorieuse de cet organe, fièrement arboré par les sapeurs et autres dragons de nos armées, à l’époque où on savait faire la guerre à l’artisanale et où les gros plumets rouges passaient pour le top du camouflage en terrain boisé.


A noter également que contrairement aux tentatives de manoeuvres de désinformation venues des Etats-Unis, le chant de la souris est très loin d'être le moins du monde articulé. Walt Disney n'avait aucune notion de biologie. Mais il avait une moustache, ce qui bien sûr n'excuse rien.


Paradoxalement, le nom scientifique de la souris est Mus musculus, ce qui est sans doute le facteur qui provoque chez beaucoup de gens la peur de cet animal, croyant que la souris est particulièrement bien charpentée. Cette peur est irrationnelle, il vous faut la combattre. Aussi expressif que soit son nom scientifique, LA SOURIS EST PLUS FAIBLE QUE VOUS. Si vous vous retrouvez un jour forcé de combattre une souris, une simple clé de bras vous fera prendre le dessus à coup sûr. La souris n’est pas un être humain, vous avez même le droit de l’éliminer, si elle menace votre famille. Pour cela, la méthode la plus valide consiste, une fois que vous avez effectué votre clé, à effectuer une strangulation : en maintenant d’une main le bras de la souris derrière son dos, passez l’autre devant sa gorge et serrez tel un étau en bandant vos muscles et en évitant ses petites dents pointues. Son visage devrait prendre une teinte pourpre, ses petits yeux perfides s’exorbiter, puis un petit « crac » annoncera la rupture définitive de la colonne vertébrale de la souris. Saluez ensuite votre adversaire vaincu, puis jetez le à la poubelle. (source : Fédération Française de pancrace, films de JC Van Damme).


 

Il existe cependant toujours le risque de ne pas réussir à mettre la main sur ces bestioles, qui profitent de leur petite taille pour se faufiler partout. Revanchardes comme pas deux, certaines tenteront peut-être de kidnapper vos enfants, voire de leur grignoter les yeux de leurs incisives jaunasses. Pour éviter cela, il peut s’avérer nécessaire de piéger le berceau.


 

Malgré tous ses mauvais côtés, il reste néanmoins le fait que la souris est l’ennemie du chat, j’en veux pour preuve le fait que mon félon domestique se jette sur mon clavier pendant que je tape ces lignes. Peut-être n’est elle donc pas si mauvaise, après tout.

Mais je vais m'arrêter là, parce que ça commence à bien faire, les bestioles.

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Contre les souris rien ne vaut la descente du coude ou le lancer d'enclume. D'ailleurs je me dois de corriger les dires pseudoscientifiques : les souris ne font pas que squiik elles font plein de bruits comme ploch quand on les écrase ou WWWAAHHHH quand on les congèle avant de les passer a la disqueuse.<br /> <br /> Curieusement ces petits mammifères (car ils ont des poils) sont friands des lieux de nourriture pour faire leur petits, c'est comme ca qu'en donnant des croquettes à un chat j'ai déversé dans sa gamelle toute une famille de souriceaux.<br /> <br /> Par contre mon chat étant un froussard je pense que sa myopie lui a permis de confondre les animaux roses nouveaux nés avec les croquettes roses cadavre déssiqué, et de ne pas partir en courant se cogner dans un angle.
Répondre
F
Cécile >> Wo l'aut', c'est les filles qui mangent le Nutella à la petite cuillère.<br /> <br /> Frenchmat >> Ouais mais bon, faut laisser une chance à l'adversaire quand même, sinon la victoire n'a pas le même goût<br /> <br /> Donio >> La clé de bras, au moins, l'empêche de prendre la clé des champs (ouais, c'est moins bon que la tienne, mais fallait faire quelque chose, hein)<br /> <br /> Mélina >> Merci du conseil, je m'en souviendrai si le besoin s'en fait sentir.<br /> <br /> Pierre >> tu es abominable, je t'aime d'un amour pur et platonique.
Répondre
P
Contre les souris rien de vaux la descente du coude ou le lancer d'enclume. D'ailleur je me dois e coriger les dires pseudoscientifiques : les souris ne font pas que squiik elles font plein de bruit comme ploch quand on les écrase ou WWWAAHHHH quand on les congèle avant de les paser a la disqueuse.<br /> <br /> Curieusement ces petits mamifères (car ils ont des poils) sont friands des lieux de nourriture pour faire leur petits, c'est comme ca qu'en donnant des croquettes à un chat j'ai déversé dans sa gamelle toute une famille de souriceaux.<br /> <br /> Par contre mon chat étant un froussard je pense que ca myopie lui a permis de confondres les animaux roses nouveaux nés avec les croquettes roses cadavre déssiqué, et de ne pas partir en courrant se cogner dans un angle.
Répondre
M
Des souris, mais n'importe quoi toi, allez...<br /> La souri, c'est l'ennemi juré du mec.<br /> Si ta femme grimpe à la force de ses bras au lustre de mamie quand elle en voit une et que toi, ou tu te fous de sa gueule ou tu t'agrippes à sa jupe, t'es mort, la nana, ète largue tussuite.<br /> Alors fais-toi en une amie.<br /> Des bizettes, j'ai chopé une insolation. je crois.
Répondre
D
Je me suis laissé dire que par la surprenante proximité des souris avec le sol la clé de bras était assez difficile à exécuter sur ces animaux. Après réflexion peut être peut on tenter une clé de sol à la place ?
Répondre