Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 01:42

Mine de rien, depuis que t'es partie au Cameroun, ça fait vide à la maison.
Tu prenais de la place, hein frangine.

Je crois que tu me manques, un peu. Je m'étais habitué à t'avoir pas loin, en fait, depuis 22 ans.

Je n'oublie pas à quel point j'en ai chié, hein. Je n'oublie pas les saloperies que vous me faisiez subir avec le voisin, ni comment vous me faisiez du chantage affectif (ouais, chuis aussi fort que Musclor, je pleure pas) pour que je dise rien aux parents, même quand je venais de me vautrer pour essayer de faire un salto en sautant du lit superposé, en me cognant au passage la tête à l'échelle et en atterissant sur une valise au lieu des coussins, et que c'était VOTRE faute, quoi que vous en disiez.
Je me souviens encore mieux du coup de fourchette dans le crâne parce que j'avais fini les frites, et des trois petits trous que maman y a trouvé en écartant les cheveux.
Aussi étonnant que ça puisse paraître, je me souviens même de la boule de pétanque que tu m'as envoyée sur le crâne et qui m'a envoyé aux urgences, même si j'admets que j'ai présumé de ta force, j'aurais pas dû me baisser, et opter pour la perte d'un orteil ou deux plutôt que d'une masse de neurones indéterminée.

Je n'oublie surtout pas les années où tu ne m'as adressé la parole que pour me demander un service, et où le moindre "bonjour" de ma part était perçu comme une agression caractérisée d'un branleur qui ne faisait que chercher à te mettre en rogne.

Parce que ça, tu sais faire.

C'est une des choses que j'aime chez toi : quand tu t'énerves, tu fais pas les choses à moitié. Tu serais même plutôt extrémiste. Ca pète dans tous les sens, que tu sois à la maison ou dans le métro, ça gueule, et il ne faut surtout pas s'aventurer à tenter de relativiser quoi que ce soit, sous peine d'en prendre plein la tronche aussi.
Mais maintenant, en plus, tu t'excuses. La première fois que ça m'est arrivé, ça m'a fait un choc (putain, toi ? être désolée de ce que tu dis ? La vache...)

Mais y'a pas que ça, hein. J'aime ta solidité. Interprète ça comme tu veux. J'aime ta féminité, aussi (nan, rien d'incestueux, pfff, faut grandir, hein), et j'apprécie de pouvoir faire confiance à ton goût quand je tente d'acheter autre chose que des chaussettes.

J'aime que tu aimes cuisiner, et j'aime te voir les bras dans la pâte et l'huile jusqu'aux coudes, ou dans le gras de vaisselle, sans chichis, sans gants, sans dégoût. Puis j'aime bien que tu aies pas peur des épices, tiens.

J'aime ton goût pour les films comme "Leeches : l'attaque des sangsues mutantes", et ton incapacité à les regarder sans faire de commentaires décalés en bouffant du pop corn et sur un ton docte d'intérêt scientifique. C'est vraiment pas pareil avec toi, ces films. Là, ils valent carrément le coup d'être regardés. De préférence assis par terre avec le portable sur la table basse, et une brassée d'autres crétins pour en profiter.

J'aime ton humour cynique, ton art de trouver toujours la petite bête, et de glousser comme une oie, les joues rougies et les yeux brillants, sans avoir l'air idiote, parce que c'est bien la dernière chose que tu es. Pas facile de passer derrière toi, hein.

J'aime ton goût païen des sacrifices, toi qui fais égorger des coqs par les marabouts pour les élections, ou qui immoles par le feu une barbie à l'esprit de Noël, avec l'aide d'un arrosage copieux à la vodka.

Bon, maintenant, je vais prier pour que tu tombes jamais là-dessus.
En tous cas, je me dis qu'y'a des mecs, ils savent pas ce qu'ils ratent. Les cons.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ezrine 12/05/2007 23:33

Putain, c'est une belle déclaration d'amour, ça ! Waouh...

Francis 12/05/2007 22:13

Pfiou, ça est la faute au Montbazillac si j'ai publié ça, hein.

Mélina LOUPIA 12/05/2007 12:05

Tain, j'y ai eu droit aux lits superposés aussi, suis tombée de celui du dessus, la tronche pliée en deux sur le gros cartable en cuir de ma soeur.Qui a hurlé que j'étais morte.Qui s'est pris une raclée correcte.Bref.Alors là, si c'est pas de l'amour fraternel hein, faudra qu'on m'explique.Des bizettes.

Frenchmat 12/05/2007 10:43

Mais c'est que ça donnerait presque envie d'avoir une soeur, ça  !:-D