Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 19:47

L'homme, c'est un fait connu depuis maintenant quelques années, est un animal. En tant que tel, une de ses préoccupations majeures est de propager ses gènes par l'acte de copulation, en général avec un autre homme du sexe opposé.

Pour parvenir à cette fin, l'homme de sexe mâle a (grosso-modo) quatre possibilités légales (1) : éblouir l'homme de sexe femelle par son torse luisant d'Apollon, l'éblouir par la carrosserie brillante de sa Ferrari, l'éblouir avec son sens de l'humour rigolo, ou l'éblouir avec sa culture rutilante de mec intelligent.

Les trois premières possibilités étant hors de portée de mes lecteurs, nous allons nous consacrer à la dernière, qui ne demande qu'un budget relativement restreint et permettra de se taper des filles à lunettes, qui sont en règle générale délaissées par les trois autres types de types (enfin, ça dépend du type de lunettes), malgré leurs nombreuses qualités, la moindre d'entre elles n'étant pas, pour la question qui nous préoccupe, d'avoir des exigences moindres que les filles sans lunettes tout en ayant des prétentions intellectuelles (2).

Comment, donc, éblouir une fille avec sa grosse culture, surtout quand on n'en a pas ? C'est bien simple : il faut en donner la preuve avec une bibliothèque soigneusement choisie.

Attention, cependant : cette bibliothèque idéale doit parvenir à un équilibre subtil. Il faut paraître cultivé, éclectique et sensible, tout en évitant majeur l'écueil de l'exagération : se montrer intimidant intellectuellement ne vous permettra pas de tremper le biscuit. Les livres choisis devront donc être connus et réputés sans être trop ardus. Nous pouvons donc bannir d'office Barthes ou Joyce. Il faut également éviter les auteurs sujets à controverse, tels Amélie Nothomb ou Paulo Coelho, le risque est trop grand que votre partenaire potentielle se moque de vous, ce qui est tout aussi rédhibitoire qu'un trop gros QI.

Pour le reste, il y a quelques règles à respecter : quelques Pléiade seront nécessaires, mais il ne faut pas s'en contenter. L'aspect est très important : on préférera se procurer des livres d'occasion, des poches des années 60, pour avoir un effet de livres déjà lus cent fois. En plus, leurs couvertures sont généralement plus classieuses que les ouvrages édités récemment.

Voici donc une liste - non exhaustive - de livres qu'il faudra vous procurer et mettre en valeur dans votre garçonnière.

Le Petit Prince, de Saint-Exupéry, vous permettra de mettre en avant votre caractère sensible. Il sera sans doute également bon de mettre un livre pour enfants qui aurait marqué votre enfance, comme la Petite Poule Rousse, ou le Cheval Bleu, ou n'importe quel livre mettant en scène des animaux, paru chez les Deux Coqs d'Or. N'hésitez pas à mâchouiller votre exemplaire pour renforcer le côté attendrissant.
Quelques ouvrages de poésie vous seront également indispensables pour peaufiner cet aspect de type qui fera durer les préliminaires : Pablo Neruda, Walt Whitman, T.S Eliot, Ezra Pound, Apollinaire. Évitez Baudelaire, ça fait trop gogoth lycéen à mascara.

Pour s'assurer une image open-minded, les Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin sont un must-have. N'oubliez pas non plus d'être féministe. Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir est donc essentiel. Rajoutez quelques auteurs féminines choisies essentiellement sur ce critère (Françoise Sagan, Marguerite Duras, Colette).
Démontrez également votre ouverture sur le monde avec quelques romans de voyage : l'Usage du Monde de Nicolas Bouvier est indispensable, auquel vous pourrez ajouter, par exemple, les récits de Richard Francis Burton (Voyage chez les Mormons), ainsi que des guides de la vieille ville de Prague ou de la Birmanie (bien corné et gonflé d'humidité, un effet facilement obtenu en laissant le livre sur le lavabo pendant que vous prenez une douche brûlante.)

Un homme intelligent ne saurait non plus se montrer monolingue. Une version originale, de préférence une vieille édition Penguin, du Catcher in the Rye, de Salinger, est donc de rigueur. Pour ne pas passer pour un type qui se contente du classique, ajoutez-y Franny and Zooey, du même auteur, ça brouillera les pistes.

Les sous-genres littéraires sont un pari risqué : trop nombreux encore sont les gens qui considèrent la SF ou la fantasy comme de la sous-littérature. Pour ne pas passer pour un gros geek, il faut donc être subtil. Des Fleurs pour Algernon, de Daniel Keyes, et la Horde du Contrevent, d'Alain Damasio, sont suffisamment originaux pour prétendre à un statut un peu à part, un peu mainstream, et ne sauraient nuire à la cause du zizi-panpan.
Le problème est un peu le même avec la BD. Il faudra se contenter de Maus, d'Art Spiegelman, et de quelques Taniguchi si vous ne voulez pas être pris pour un ado attardé. Quelques Monsieur Jean ou le Chat du Rabbin devraient pouvoir passer, de même que De Capes et de Crocs ou Corto Maltese (le critère principal étant : « est-ce que Télérama en a parlé ? »).

Il sera également nécessaire de se doter d'un certains nombres d'ouvrages de philosophie et de sciences humaines. Ici Claude Levi-Strauss, Sartre, Paul Nizan, Pierre Bourdieu ou encore Michel Foucault. Vous risquez certes de n'attirer que des gauchistes, mais rassurez-vous, celles de l'autre bord sont déjà avec le mec à la Ferrari.

Un peu de Sade (Justine ou les malheurs de la vertu), Choderlos de Laclos (les Liaisons Dangereuses), Céline (Voyage au bout de la Nuit), Virginie Despentes (King-Kong Théorie) vous donneront un petit parfum sulfureux tout à fait émoustillant.

Enfin, pour boucher les trous de votre bibliothèque, n'hésitez pas à piocher dans les auteurs suivants : Stefan Zweig, Hermann Hesse, Milan Kundera, un ou deux auteurs russes (n'importe lesquels, du moment que leur nom finissent en -ov ou en -ski), Jorge Luis Borges, Bukowski, Raymond Queneau (parce que vous avez l'esprit fun), Hemingway, Melville, Proust, G.K Chesterton, Julio Cortázar...

C'est bon ? Vous avez tout ? Vous n'avez pas oublié de jeter vos Marc Lévy et vos Histoires dont vous êtes le Héros, ni de prendre une douche ? Parfait. Maintenant, vous n'avez plus qu'à attendre, elles vont vous tomber dans les bras (3).


(1) Pour la femme, c'est plus simple, il suffit de demander.

(2) Selon une étude américaine, qui m'a l'air un peu sexiste quand même.

(3) Mais ça peut prendre un peu de temps. Profitez-en pour apprendre à faire la cuisine et à réviser vos priorités. Vous avez pensé à prendre un hamster ? C'est chouette, les hamsters.

Partager cet article

Repost 0

commentaires