Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIGB recrute




Recherche

31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 20:42

Mes chers petits lecteurs jolis, mes chères petites lectrices jolies, et vous aussi les moches, qu'on oublie trop souvent,

c'est le cœur lourd que je viens à vous en ce 31 décembre. Car ce jour funeste est celui de la mort programmée d'une année 2013 encore au seuil de sa vie. Elle n'avait pas un an, et le sort nous l'arrache dans quelques courtes heures.
On pourrait passer des heures à pointer du doigt, qui le complot judéo-maçonnique, qui une politique carcérale trop laxiste, qui la dépravation des mœurs, mais ce n'est pas l'heure de chercher un responsable.
On pourrait passer des heures à rêver de ce que cette année aurait pu nous donner si seulement on lui avait donné le temps, l'inversion de la courbe du chômage, un ballon d'or pour Ribéry, mais ce n'est pas l'heure de se livrer à des hypothèses qui ne feront qu’accroître notre tristesse et notre désespoir.

Non, l'heure est au souvenir de ce que cette année aura pu nous apporter. Le mariage pour tous pour certains, un high score à Candy Crush Saga pour d'autres, chacun gardera au moins un bon souvenir de cette année 2013. Pour moi, ce sera mon premier chèque de chômage (hourra !), un petit neveu plus beau que la douzaine d'autres gamins qu'ont pondu mes contacts facebook, et un score de 126 livres et 349 (mais il me reste un peu de temps) BD, comics et mangas lus depuis le premier janvier, parmi lesquels d'excellentes surprises et de bonnes relectures (j'aime bien relire).

Adieu, 2013. Tu n'eus pas que des bons côtés, mais pour ceux-ci, je chérirai ton souvenir. Adieu.

Et bonne année à tous.

Partager cet article

Repost 0

commentaires